Accueil » Actualité » OCZ Vertex 4 : les nouvelles références

OCZ Vertex 4 : les nouvelles références

Image 1 : OCZ Vertex 4 : les nouvelles références

On ne peut pas dire que la sortie des Vertex 4 soit une totale surprise : OCZ les a montrés à plusieurs reprises, au CES, au CeBIT. Nous ne les attendions toutefois pas si tôt, mais OCZ est manifestement en avance sur son planning : les Vertex 4 sont là et nous les avons testés.

Les Vertex 4 sont, rappelons le, les premiers équipés du contrôleur OCZ/Indilinx Everest 2. La gamme comprend pour le moment trois modèles : 128 Go, 256 Go, 512 Go. Leurs caractéristiques sont les suivantes :

Vertex 4
(Caractéristiques constructeur)
128 Go 256 Go 512 Go
Taille tampon DRAM 512 Mo 512 Mo 1 Go
Lecture aléatoire 512 octets 120 000 IOPS 120 000 IOPS 120 000 IOPS
Lecture aléatoire 4 ko 90 000 IOPS 90 000 IOPS 95 000 IOPS
Écriture aléatoire 4 ko 85 000 IOPS 85 000 IOPS 85 000 IOPS
Lecture séquentielle 128 ko 535 Mo/s 535 Mo/s 535 Mo/s
Écriture séquentielle 128 ko 200 Mo/s 380 Mo/s 475 Mo/s

Sur le papier, le Vertex 4 offrent donc des performances excellentes, notamment en accès aléatoires. Rappelons qu’un Vertex 3 équipé du meilleur contrôleur actuel – le SandForce SF2200 – plafonne à 85 000 IOps en lecture aléatoire 4 ko et à 65 000 IOps en écriture aléatoire 4 ko.

Mais qu’en est-il en pratique ? Nos tests montrent que la dernière génération de SSD SATA 6 Gbit/s forme un peloton difficile à départager : presque chaque modèle peut se targuer d’être premier selon le benchmark que l’on considère. Nous avons également remarqué que le classement est différent selon que nous testons sous Windows (NTFS) ou Mac OS X (HFS+). Pour plus de détails, vous pouvez consulter le test complet publié sur Tom’s Hardware USA. Globalement, nous pouvons dire que les Vertex 4 se montrent au niveau des Vertex 3 ou Samsung 830.

Image 2 : OCZ Vertex 4 : les nouvelles références

Au delà des performances brutes, il est important de considérer deux autres aspects : la résilience du SSD face à la fragmentation des données et la consommation électrique. L’Indilinx Everest premier du nom (qui équipe les SSD Octane) nous avait déçu sur le premier point. L’Everest 2 montre une très nette amélioration : il est capable de récupérer son niveau de performance initial seul. La consommation électrique est en fait le réel point faible des Vertex 4 : l’Everest 2 est une puce à trois coeurs ARM, épaulée par une généreuse quantité de mémoire vive. Au repos, un Vertex 4 peut consommer trois fois plus qu’un Samsung 830 Series de même capacité.

Mais OCZ pourrait dégainer un dernier argument massue : le prix. N’ayant plus à payer de royalties à SandForce, OCZ pourrait vendre son Vertex 4 à un prix inférieur. Toutefois, ce n’est pas encore le cas. Les prix publics annoncés aujourd’hui positionnent les Vertex 4 au dessus des Vertex 3 ou des Crucial M4. On peut espérer que les tarifs pratiqués par les bons revendeurs seront plus favorables.

Vertex 4 Vertex 3 Crucial M4
128 Go : 169 € 120 Go ≈ 145 € 120 Go ≈ 145 €
256Go : 319 € 240 Go ≈ 290 € 256 Go ≈ 280 €
512Go : 629 € 480 Go ≈ 750 € 512 Go : 540 €