Accueil » Actualité » Officiel : Dell racheté pour 24,4 milliards de dollars

Officiel : Dell racheté pour 24,4 milliards de dollars

Image 1 : Officiel : Dell racheté pour 24,4 milliards de dollars

Les rumeurs persistantes des dernières semaines viennent d’être avérées par un communiqué officiel : Dell, le troisième vendeur mondial de PC se retire des marchés boursiers en se faisant racheter par son fondateur, Michael Dell et un fonds d’investissement, Silver Lake, pour 24,4 milliards de dollars (18,3 milliards d’euros).

L’ironie est cruelle pour Michael Dell, qui, en 1997, avait conseillé aux dirigeants d’Apple, alors au bord de la faillite, de rendre l’argent aux actionnaires. 16 ans plus tard, c’est précisément ce que Dell s’apprête à faire. Pour les actionnaires ce n’est pas une mauvaise opération : ils recevront 13,65 dollars par titre, soit son niveau de mai 2012 et 37 % au-dessus de la cote de la fin 2012.

Libéré de la scrutation de Wall Street et de l’impératif de rentabilité à court terme créé par la spéculation, Dell va pouvoir opérer les réorientations stratégiques dont l’entreprise a besoin pour survivre dans un monde où les PC sont éclipsés par les smartphones et tablettes. Michael Dell restera PDG de l’entreprise qu’il a fondée.

Le montage financier implique que M. Dell conserve la part de capital correspondant aux actions qu’il détient aujourd’hui (14 % de Dell soit 3,6 milliards de dollars) et investisse un montant supplémentaire, d’environ 700 millions de dollars. Silver Lake apporterait 1 milliard de dollars et quatre banques (BofA Merrill Lynch, Barclays, Credit Suisse et RBC Capital Markets) prêteront environ 15 milliards de dollars. Dernier partenaire, et non des moindres : Microsoft. La firme de Steve Ballmer investirait environs2 milliards de dollars pour remettre Dell sur les rails de la croissance. Cette aide n’est pas sans rappeler les 150 millions de dollars injectés par le même Microsoft dans Apple en 1997. Espérons pour Steve Ballmer que Dell opère un retour aussi fracassant que la firme à la pomme dans les années à venir.