Accueil » Dossier » On a testé le Wi-Fi 5G » Page 10

On a testé le Wi-Fi 5G

1 : La nouvelle génération de Wi-Fi 2 : Le Wi-Fi 3 : 802.11ac 4 : Les deux boîtiers 5 : La connexion 6 : Le test, débits 7 : L'interface des AirStation 8 : Le mode NAS 9 : Le futur

Conclusion

Image 1 : On a testé le Wi-Fi 5G

Techniquement, les appareils tiennent la route. La réception est bonne, les débits très bons dans un environnement adapté (sans réseaux 5 GHz) et les fonctions nombreuses. Au niveau du logiciel, c’est par contre assez catastrophique, peu clair, peu pratique.

Mais le vrai souci reste le positionnement actuel et l’absence de périphériques compatibles. Sans adaptateurs pour les ordinateurs, l’intérêt de ce couple est donc d’effectuer une liaison entre deux « sous réseaux ». Et malheureusement, les personnes qui seraient intéressées par une liaison rapide sont généralement des utilisateurs avertis qui vont passer par une connexion filaire. Pour le grand public, un lien en CPL ou en 802.11g est souvent considéré comme suffisant, et l’investissement nécessaire pour les deux appareils Buffalo — même s’ils sont rapides — est trop élevé.

Les points d’accès 802.11ac ne prendront véritablement leur envol que quand les ordinateurs seront majoritairement équipés de contrôleurs compatibles : même actuellement, alors que le 802.11n est omniprésent, les utilisateurs en restent souvent au point d’accès 802.11g intégré dans leur FAIBox, pour la bonne et simple raison qu’il est gratuit…

Les AirStation 1300 et 1750 sont de bons produits si on fait abstraction de l’interface et donc des 30 premières minutes d’utilisation. Mais à 170 € et 190 €, ils sont un peu trop onéreux au regard du taux de pénétration de la norme 802.11ac.

Sommaire :

  1. La nouvelle génération de Wi-Fi
  2. Le Wi-Fi
  3. 802.11ac
  4. Les deux boîtiers
  5. La connexion
  6. Le test, débits
  7. L'interface des AirStation
  8. Le mode NAS
  9. Le futur
  10. Conclusion