Accueil » Actualité » Orange annonce la mort de son réseau téléphonique commuté et l’ARCEP s’en mêle

Orange annonce la mort de son réseau téléphonique commuté et l’ARCEP s’en mêle

Image 1 : Orange annonce la mort de son réseau téléphonique commuté et l'ARCEP s'en mêleTéléphones fixesOrange a rendu public en décembre dernier un document officialisant la mort de son réseau téléphonique commuté (RTC), c’est-à-dire le réseau historique acheminant les communications téléphoniques qu’il a principalement commencé à déployer dans les années 80. Selon sa roadmap, il prévoit l’arrêt de la production de nouvelles lignes analogiques au quatrième trimestre 2018, la fermeture du premier lot de plaques en 2021 et la fermeture du deuxième lot l’année d’après. Il anticipe terminer la fermeture des plaques en 2024. Le réseau téléphonique classique sera remplacé par de la VoIP. L’ARCEP a quant à elle annoncé en début de semaine qu’elle ne s’opposerait pas à cette transition, mais qu’elle requiert un préavis d’au moins 5 ans avant l’arrêt technique du service.

La VoIP ne sera pas le parfait remplaçant

Une plaque est une zone qui dessert plusieurs équipements techniques destinés à envoyer les communications vers les terminaux. Orange ne retirera pas les câbles puisqu’ils sont encore utilisés, mais en retirant les plaques, il mettra fin au réseau. L’annonce soulève néanmoins plusieurs problèmes. Il y a tout d’abord le fait que le RTC fonctionne même en cas de panne de courant, ce qui est aujourd’hui utilisé dans les ascenseurs ou certains systèmes de sécurité. Ce n’est pas le cas des solutions de téléphonie sur IP. Il y a aussi la question du calendrier que s’est fixé Orange et qui semble très ambitieux vu l’importance de l’infrastructure en place. Enfin, certains câbles s’étendent parfois sur près de dix kilomètres. Si cela n’est pas un problème lorsque l’on fait passer un appel téléphonique, la qualité du signal sera nettement moins bonne en ADSL.

La fin du RTC représente une évolution majeure pour le monde des télécoms en France. Orange a déjà affirmé qu’il proposera une offre de gros appelée Accès Essentiel pour que les opérateurs puissent offrir des abonnements téléphoniques non couplés à Internet. Les foyers auront donc leur box leur permettant de passer des appels. Dans les faits, la démocratisation des abonnements mobiles se fait au détriment des téléphones fixes et cette mesure devrait toucher un nombre décroissant de consommateurs. L’idée d’avoir un téléphone fixe sans abonnement à Internet est aussi quelque chose de rare aujourd’hui (cf. « Grâce à Orange, le déploiement des connexions fibre optique va accélérer »). Néanmoins, il est aussi clair que l’absence de service en cas de panne de courant et la longueur de certains câbles pourraient être un réel problème.