Accueil » Actualité » Ordinateurs optiques : et la lumière fut

Ordinateurs optiques : et la lumière fut

Des chercheurs de l'Université de Harvard aux Etats-Unis viennent de mettre au point un système original de transport d’information qui pourrait révolutionner pour de bon le monde de l’informatique. L’expérience a permis de former l'unité centrale d'un ordinateur à partir d’atomes ultra froids. Ces atomes ont entre autres capacités celle de congeler et contrôler la lumière. Par ce système, les ordinateurs optiques transporteraient l'information ''lumineuse'' avec une vitesse jusqu’à dix fois plus rapide que les ordinateurs traditionnels. Ce serait la fin de la domination de la technologie au silicium comme mode de transport de l’information informatique, la lumière remplaçant les électrons.

Geler la lumière

Lene Hau spécialiste de la ''lumière lente'' est responsable de ce projet. Avec son équipe, le professeur serait parvenu à contrôler la vitesse de la lumière, arrivant à des vitesses de déplacement inférieures à celle d'une bicyclette. Rappelons que selon les lois de la physique traditionnelle, la lumière se déplace à la vitesse de 300 000 km par seconde. Elle a également prouvé que les atomes ultra-froids, les Condensat de Bose-Einstein (CBE), peuvent être utilisés pour exécuter un "traitement logique contrôlé" à l'aide de la lumière. L’appareil utilisé pour diminuer la vitesse de la lumière contient un nuage d'atomes ultra-froids de sodium (donc contenant des CBE) , qui ''gèlerait'' la lumière et ainsi ralentirait sa vitesse. Le Professeur Hau indique que cela pourrait avoir des applications également pour les mémoires de stockage des futures générations d'ordinateurs optiques.