Accueil » Actualité » OS 10.11 se nomme El Capitan

OS 10.11 se nomme El Capitan

Image 1 : OS 10.11 se nomme El CapitanOS X El CapitanApple vient d’annoncer OS X 10.11 nommé El Capitan. Il s’agit principalement d’une mise à jour de Yosemite qui vient apporter quelques nouvelles fonctionnalités et surtout un gain de performance. El Capitan est une région de Yosemite. Comme Snow Leopard était une optimisation de Leopard, El Capitan est avant tout une optimisation de son prédécesseur. La Preview du système d’exploitation est disponible dès aujourd’hui. La bêta publique sera offerte en juillet et la version définitive arrivera à l’automne et sera gratuite.

Des nouvelles fonctionnalités mineures

L’éditeur a ainsi montré comment la souris grossit automatiquement lorsque l’on réveille la machine, afin de pouvoir la voir plus facilement. Safari dispose de quelques nouveautés comme un bouton qui permet d’éteindre automatiquement le son si un site lance une vidéo ou un clip multimédia à votre insu. Il est aussi possible de voir rapidement d’où vient le problème. La barre des favoris est mise à jour pour offrir un design plus compact. Apple propose un système pour gérer plusieurs fenêtres en plein écran et utiliser plusieurs onglets en plein écran lorsque l’on écrit un email. Enfin, il reprend Snap de Windows 7 pour placer plusieurs fenêtres l’une à côté de l’autre automatiquement.

La fonctionnalité la plus intéressante reste la possibilité de lancer des recherches en utilisant des phrases naturelles au lieu de simples mots clés. Dans les exemples donnés, on pouvait retrouver des photos, emails ou documents en tapant seulement « Email de Phil que j’ai ignoré » ou « les documents sur lesquels j’ai travaillé en juin » pour avoir une liste dans Mail ou Finder.

Apple s’est concentré sur les performances

La présentation d’El Capitan s’est aussi centrée autour des performances. Le lancement d’applications est maintenant 1,4 fois plus rapide et Core Animation et Core Graphics font maintenant partie de Metal. Cela signifie qu’Apple met OpenGL et OpenCL de côté pour privilégier son API de bas niveau pour un rendement qui serait 40 % plus efficace. Apple donne aussi l’exemple d’Adobe AfterEffects qui aurait un gain de performance de l’ordre de 8 fois.