Accueil » Dossier » Overclocker un processeur AMD bloqué » Page 4

Overclocker un processeur AMD bloqué

1 : Introduction 2 : Overclocking par le BIOS 3 : Overclocking avec l’AMD OverDrive 5 : Affinage pour plus de performances 6 : Configuration et protocole de test 7 : Echelonnement des performances 8 : Optimisations mémoire 9 : Consommation 10 : Conclusion

Overclocking via l’OC Dial

Image 1 : Overclocker un processeur AMD bloqué

Image 2 : Overclocker un processeur AMD bloqué

Au-delà de la richesse des réglages dans son BIOS, la 790FX-GD70 embarque des boutons poussoirs ainsi que l’OC Dial sur le coin inférieur droit du PCB pour faciliter l’overclocking. Si les commandes power et reset se destinent essentiellement à ceux qui utilisent leur carte mère hors d’un boitier, le bouton Clr CMOS se substitue à un cavalier assez peu pratique et peut donc être utile dans plus d’un type de configuration. L’OC Dial se matérialise par un potentiomètre (l’OC Drive) et un bouton poussoir (l’OC Gear), lesquels permettent un ajustement des fréquences HT à la volée.

Image 3 : Overclocker un processeur AMD bloqué

Image 4 : Overclocker un processeur AMD bloqué

Image 5 : Overclocker un processeur AMD bloqué

L’ OC Dial s’active dans le BIOS grâce au menu Cell : les incréments peuvent être réglés, mais nous avons choisi de rester sur la valeur par défaut d’1 MHz. La rubrique OC Dial Value affiche le gain obtenu après avoir tourné le potentiomètre OC Drive à même la carte mère, tandis que la dernière ligne consolide les fréquences du bus HT et de l’OC Dial pour afficher la valeur réelle.

Une fois de plus, nous avons préparé l’overclocking en baissant les coefficients du NB et de l’HT tout comme le ratio mémoire. L’OC Drive permet donc d’être ajusté dans le BIOS, suite à quoi le bouton OC Gear joue un rôle d’interrupteur qui active/désactive l’overclocking : après une pression d’une seconde, les leds s’allument et le potentiomètre OC Drive devient actif. Celui-ci comporte 16 positions, permettant d’augmenter le bus HT de 16 MHz en une rotation complète. Une fois les réglages terminés, une seconde pression sur l’OC Gear désactive les fonctions d’overclocking, ce que l’on recommande de faire pour prévenir toute mauvaise manipulation.

Nous avons ensuite commencé à tourner le potentiomètre sous Windows en regardant le bus HT et la fréquence augmenter pas à pas avec CPU-Z. Arrivé au stade où la configuration redémarrait systématiquement, le BIOS a montré que le plantage se faisait lorsque le FSB atteignait 239 MHz, c’est-à-dire exactement la fréquence à laquelle l’AMD OverDrive nous avait donné du fil à retordre.

Image 6 : Overclocker un processeur AMD bloqué

Après ce petit coup d’arrêt, nous avons pu accéder à Windows avec un bus HT à 239 MHz (200+39 comme ci-dessus). Nous avons donc continué à pousser l’OC Dial jusqu’à 65 MHz, point au-delà duquel une hausse de tension s’est avérée nécessaire.

Image 7 : Overclocker un processeur AMD bloqué

Etape suivante : hausse des tensions et baisse des coefficients multiplicateurs. De retour sous Windows, nous avons continué à utiliser l’OC Dial par pallier de 10 MHz avant de tomber sur un mur lorsque le bus HT dépassait 286 MHz : impossible d’accéder à l’OS si l’OC Dial était supérieur à 86 MHz.

Image 8 : Overclocker un processeur AMD bloqué

Il aura fallu régler CPU FSB sur 250 MHz dans le BIOS avant de pouvoir retourner sous Windows, suite à quoi l’OC Dial nous a permis d’aller jusqu’à 288 MHz soit le maximum stable auquel nous étions déjà parvenus lors des précédents essais.

Image 9 : Overclocker un processeur AMD bloqué

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Overclocking par le BIOS
  3. Overclocking avec l’AMD OverDrive
  4. Overclocking via l’OC Dial
  5. Affinage pour plus de performances
  6. Configuration et protocole de test
  7. Echelonnement des performances
  8. Optimisations mémoire
  9. Consommation
  10. Conclusion