Accueil » Dossier » Overclocking : Phenom II contre Core i7

Overclocking : Phenom II contre Core i7

1 : Introduction 3 : Notre plateforme AMD Phenom II 4 : Configuration et protocole de test 5 : Performances synthétiques 6 : Encodage audio/vidéo 7 : Rendu 3D, bureautique 8 : Les jeux 9 : Consommation électrique 10 : Conclusion

La plateforme Intel i7 idéale

Ce que nous recommandons

Plateforme Intel

Carte mère

Gigabyte GA-EX58-DS4

Processeur

Intel Core i7 920

Dissipateur

Thermalright Ultra 120 Extreme

Mémoire

Corsair XMS3 6 Go (3 x 2 Go) DDR3-1600

Carte graphique

AMD Radeon HD 4870 X2

Stockage

Samsung Spinpoint F1 1To 7 200 tr/min

Alimentation

PC Power and Cooling 750 W

Disque optique


Lite-On DH-4O1S


Certains choix de composants nous furent simplement dictés par ce qu’il y avait de disponible dans notre labo. Mais nous avons écrit cet article en équipe en utilisant des composants disponibles à la vente pour vérifier la viabilité des overclocks sur des composants moins onéreux.

Image 1 : Overclocking : Phenom II contre Core i7

Par exemple, nous avons réalisé les benchmarks avec une carte mère Asus Rampage II Extreme et un processeur de présérie (un Engineering Sample). Ce couple n’est évidemment pas représentatif de ce qu’un acheteur économe prendrait. Mais nous sommes parvenus à des overclocking aussi bons avec un i7 920 de série et la carte mère Gigabyte bien plus abordable que nous recommandons ci-dessus. En fait, le CPU de série donnait même accès à un plus grand nombre de multiplicateurs que l’ES.

Notre configuration Core i7 « économe » recommandée ci-dessus coûte environ 1400 € à l’heure d’écrire ces lignes. Soulignons par ailleurs que seuls quatre composants diffèrent entre les configurations AMD et Intel : le CPU, la carte mère, le dissipateur et la mémoire. Nous avons conservé tout le reste identique.

Overclocker l’i7

Il n’y a plus beaucoup de mystères derrière l’overclocking de Core i7. Les modèles non-Extreme ont des coefficients multiplicateurs bloqués vers le haut, par conséquent les gains de fréquences s’obtiennent en modifiant la fréquence de référence BClk. Modifiez la BClk, la tension CPU, le multiplicateur mémoire (c’est là que les CPU de série sont beaucoup plus flexibles que les ES) et la tension du bus QPI.

Nous avons pu démarrer la machine à 4 GHz et elle s’avérait stable à 3,9 GHz. Cependant nous avons considéré 3,8 GHz comme le maximum, étant donné qu’à cette fréquence, la température du CPU en charge culminait déjà à 85 °C. Pour un usage quotidien, ce sera suffisant. Nos réglages finaux étaient donc : multiplicateur CPU x20, Bclk = 190 MHz et tensions d’origine pour tous les composants. Gardez tout de même à l’esprit que tous les Core i7 920 n’atteindront pas 4 GHz.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. La plateforme Intel i7 idéale
  3. Notre plateforme AMD Phenom II
  4. Configuration et protocole de test
  5. Performances synthétiques
  6. Encodage audio/vidéo
  7. Rendu 3D, bureautique
  8. Les jeux
  9. Consommation électrique
  10. Conclusion