Accueil » Dossier » Overclocking : Phenom II contre Core i7

Overclocking : Phenom II contre Core i7

1 : Introduction 2 : La plateforme Intel i7 idéale 4 : Configuration et protocole de test 5 : Performances synthétiques 6 : Encodage audio/vidéo 7 : Rendu 3D, bureautique 8 : Les jeux 9 : Consommation électrique 10 : Conclusion

Notre plateforme AMD Phenom II

Ce que nous recommandons

Plateforme AMD

Carte mère

Asus M3A78-T

Processeur

Phenom II X4 940

Dissipateur

Ajigo MF091 (d’origine)

Mémoire

Corsair XMS2 4 Go (2 x 2 Go) DDR2-1066

Carte graphique

AMD Radeon HD 4870 X2

Stockage

Samsung Spinpoint F1 1To 7 200 tr/min

Alimentation


PC Power and Cooling 750 W

Lecteur optique

Lite-On DH-4O1S


La plateforme AMD Dragon, malgré son nouveau nom, utilise un chipset 790GX qui a été lancé il y a quelques mois. Il fut donc beaucoup plus facile de rassembler tous les composants pour cette machine.

Lorsque nous les avons sélectionnées, ces pièces coutaient au total 1 000 €, soit 400 € de moins que la machine Intel. C’est une économie substantielle que nous prendrons évidemment en compte dans notre conclusion. Après tout, cet argent pourrait servir à acheter un graveur Blu-ray, ou un meilleur dissipateur CPU, ou à renflouer son porte-monnaie.

Image 1 : Overclocking : Phenom II contre Core i7

Overclocker le Phenom II

Contrairement au Core i7, le Phenom II est un inconnu, notamment en ce qui concerne l’overclocking. Certes, il se monte dans un socket AM2+ comme son prédécesseur, mais il inaugure un procédé de gravure plus fin et, selon AMD, il incorpore tous les bienfaits de la technologie ACC et du logiciel OverDrive. Ces améliorations sont intégrées dans la puce, dixit AMD. Grâce à cela, nous avons obtenu des résultats assez impressionnants avec notre Phenom II sous azote liquide. Mais ce genre de prouesses n’est pas un argument d’achat.

AMD communique ouvertement sur le potentiel d’overclocking de son Phenom II X4 940. Sous refroidissement par air, il devrait atteindre quelque part entre 3,6 GHz et 3,9 GHz. Nous avons donc tenté 3,9 GHz dès le départ.

Overclcoker un Phenom « Black Edition » est toujours aussi facile : un coefficient multiplicateur débloqué est toujours la voie la plus simple pour monter en fréquence. Nous avons rentré une valeur de 19,5x, et poussé la tension du CPU à 1,55 V, le maximum recommandé par AMD pour de l’air cooling….

Ecran bleu : perdu !

Descendre à 3,8 GHz avec un coefficient de 19x fut suffisant pour démarrer Windows, mais lancer un benchmark suffit à retrouver le BSoD. Nous avons alors essayé 18,5x (soit 3,7 GHz), en poussant la tension à 1,625 V, bien plus qui semble raisonnable pour un usage à long terme. Là, la plupart de nos benchmarks synthétiques et de jeux passaient, mais Call of Duty plantait toujours. Descendre àun multiplicateur de 18 tout en augmentant la fréquence de base de 2 MHz s’est avéré suffisant pour trouver un réglage parfaitement stable. Notre Phenom II donc passé ses 3,64 GHz (et une tension plus raisonnable de 1,6 V). C’est un bien meilleur résultat que ce à quoi les Phenom 65 nm nous avaient habitués, mais pas tout à fait à la hauteur de ce que nous attendions du Phenom II.

Image 2 : Overclocking : Phenom II contre Core i7

La bonne nouvelle est que, même à 1,625 V de Vcore, la chaleur n’a jamais semblé être un problème. L’utilitaire AMD Overdrive n’a pas enregistré de températures supérieures à 60°C durant tous nos tests. Ces valeurs sont tout de même à prendre avec précaution puisque, même dans sa dernière version, l’Overdrive n’a pas su reconnaitre notre processeur ni la fréquence de la mémoire. Heureusement, overclocker via le BIOS reste à notre avis la meilleure solution.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. La plateforme Intel i7 idéale
  3. Notre plateforme AMD Phenom II
  4. Configuration et protocole de test
  5. Performances synthétiques
  6. Encodage audio/vidéo
  7. Rendu 3D, bureautique
  8. Les jeux
  9. Consommation électrique
  10. Conclusion