Accueil » Actualité » OVH lance le serveur RPS, entre le réel et le virtuel

OVH lance le serveur RPS, entre le réel et le virtuel

Serveurs OVH
OVH, société bien connue des webmestres, propose une nouvelle catégorie de serveurs, entre le serveur virtuel et le serveur réel : les serveurs RPS (Real Private Server).

Un processeur, de la mémoire, mais pas réellement de disque dur

Un serveur réel, il a de la mémoire, un processeur, une carte réseau et un disque dur (entre autres). Un serveur virtuel, rien n’existe réellement : on partage la mémoire, le processeur, le disque dur et la carte réseau entre plusieurs machines virtuelles sur une seule machine réelle. L’idée d’OVH, c’est de mixer les deux : on a un serveur équipé d’un processeur, de sa propre mémoire et d’une carte réseau, mais le stockage (en gros le disque dur) est déporté sur une autre machine. L’avantage, c’est qu’on dispose d’une puissance garantie et non partagée. Le désavantage, c’est évidemment que c’est moins pratique sur le stockage (et sûrement moins rapide).

Le iSCSI en route

La technologie utilisée par OVH, c’est le iSCSI. Cette technologie utilise des commandes standards SCSI (interface souvent utilisée dans les serveurs) encapsulées dans des commandes TCP/IP. Les performances ont l’avantage d’être élevées, ce qui est évidemment un avantage. De plus, les principaux OS du marché (de Windows à Linux, en passant par Solaris ou NetBSD) supportent le iSCSI. Seul problème, la latence de l’ensemble est a priori plus élevée que celle d’un disque dur placé en interne. Mais ce qui est vraiment intéressant, c’est que les disques iSCSI (enfin, dans ce cas-ci la baie de stockage) sont utilisables comme un disque local.

Pour le moment, le prix des offres OVH n’est pas encore connu, car la mise en place des RPS est encore en cours, mais le tarif devrait être inférieur à celui d’un serveur dédié classique.