Accueil » Actualité » Palm serait à vendre

Palm serait à vendre

Image 1 : Palm serait à vendre

Palm, une société qui a eu un tel succès il y a quelques années que son nom était associé au mot PDA, serait à vendre. En difficulté financière depuis quelques années, et après un passage à vide à la disparition de Palm OS 5, la firme avait essayé de se relancer avec le Pre et le Pixi, deux smartphones intéressants ayant eu un succès d’estime, mais dont les ventes restent faibles. Et après l’énorme logithèque des machines sous Palm OS, le faible nombre de programmes disponibles pour webOS n’est évidemment pas un avantage.

Dans les faits, la valorisation de la société est d’environ 870 millions de dollars, la marque reste forte et connue du public et trois sociétés seraient sur les rangs pour racheter Palm : RIM (la société à l’origine des BlackBerry), HTC (spécialiste des smartphones, sous sa propre marque ou en OEM) et Lenovo, la société chinoise qui avait racheté la branche PC d’IBM. Autant HTC et Lenovo auraient un intérêt certain à racheter Palm (ne serait-ce que pour l’OS), autant le cas RIM est étonnant : la marque est connue et elle dispose déjà de son propre OS. Dans les faits, un des avantages de Palm — outre l’OS et la marque — est son portefeuille de brevets, assez étendus.

Reste que pour le moment, tout est officieux, même si tout semble pourtant déjà en cours.