Accueil » Actualité » Panasonic présente son enregistreur Blu-Ray

Panasonic présente son enregistreur Blu-Ray

Matsushita Electric Industrial, mieux connu sous la marque grand public de Panasonic, vient d'annoncer en fanfarre son premier enregistreur de disques Blu-Ray.

Le Blu-Ray est un format concurrent aux actuels DVD et futurs HD DVD (développés et soutenus par le DVD Forum) ainsi qu'à l'EVD (format poussé par de nombreux industriels chinois). Le Blu-Ray est le fruit du travail de coopération entre plusieurs très grandes entreprises de l'électronique telles Sony, DELL, Hitachi, HP, LG Electronics, Samsung Electronics, Sharp, Pioneer, etc… Cet ensemble des « Blu-Ray Disc Founders » (BDF) a créé il y a peu la « Blu-Ray Disc Association » (BDA).

Le standard Blu-Ray, utilise, comme son nom l'indique, un laser bleu pour la lecture des disques, contre un laser rouge pour les actuels CD, DVD et DVD-R (et DVD+R,…). Ceci permet, entres autres, de disposer d'un espace conséquent d'environ 50 Go sur une seule face double-couche d'un disque de 12 cm (de mêmes dimensions que les DVD donc).

Le DMR-E700BD de Panasonic sera un enregistreur de Blu-Ray qui se présentera sous la forme d'une platine de salon et pourra enregistrer ces disques sur une seule face mais en double-couche. Les DVD-R et les DVD-RAM pourront également être utilisés, ils offrent toutefois une capacité bien moindre.

Cette platine pourra, d'après les informations fournies par le constructeur, enregistrer jusqu'à 4 heures et demie de vidéo en très haute définition ou bien 63 heures au maximum avec une qualité à peu près équivalente à celle que peut offrir les VHS (cassettes vidéo les plus courantes).

Le DMR-E700BD fera partie de la nouvelle ligne d'enregistreurs numériques hauts de gamme « DIGA » du fabricant.

La sortie de cette platine innovante est prévue pour le 31 juillet prochain à un prix encore non communiqué.

Il est vrai qu'il est surement plus décent pour Panasonic de ne pas donner le prix de la bête avant sa sortie, vu les prix souvent excessifs pratiqués par les fabricants pour les premiers produits utilisant une nouvelle technologie…

MAJ:

Le prix de ce bijoux vient de nous parvenir, il approcherait environ l'équivalent des 2250€ hors taxes dans l'archipel nippon.

Une nouvelle technologie « quasiment » à la portée de tout le monde ?