Accueil » Actualité » Paralysie importante du Web ce dimanche

Paralysie importante du Web ce dimanche

Beaucoup d’entre vous l’auront certainement remarqué, il ne faisait pas bon surfer sur le Web hier dans la journée. En effet, de nombreux sites Internet sont devenus inaccessibles dans la matinée à tel point qu’on commençait à se demander si les pirates n’avaient pas lancé une nouvelle attaque visant à paralyser le réseau des réseaux.

Finalement, après quelques heures d’investigations, nous en savons désormais plus sur cette période de black-out puisque c’est une panne chez l’opérateur RedBus Interhouse qui est à l’origine de cette paralysie. Plus précisément et pour recadrer le contexte, RedBus, récemment fusionné avec TeleCity, est un des plus grands opérateurs d’hébergement en Europe, c'est-à-dire qu’il est hébergeur d’hébergeurs en leur fournissant l’infrastructure et les raccordements IP nécessaires au bon fonctionnement de leur activité.

La panne

Alors qu’un joli dimanche s’annonçait avec des températures pour le moins estivales, le branle-bas de combat a été sonné à10H45 chez les techniciens et ingénieurs de RedBus après que l’alimentation EDF de l’immeuble de Courbevoie ait rendue l’âme. En théorie, les groupes électrogènes auraient dû prendre le relais mais, une fois de plus, la pratique n’a pas suivi la théorie et l’ensemble bâtiment s’est retrouvé hors tension avec ses serveurs et ses équipements réseaux.

A 14H30, les équipes de l’opérateur décident de mettre en service les batteries de secours et là, deuxième effet Kiss-Kool, le groupe électrogène qui avait alors décidé de se mettre en marche, cesse de fonctionner. Un peu plus tard dans l’après-midi, vers 17 heures, rebelote, le groupe électrogène s’arrête à nouveau au moment de la mise en service des batteries UPS.

Une paralysie importante du Web français

Approximativement, on estime que c’est entre 30 et 50% du Web français qui a été impacté par la panne de RedBus. En effet, la société hébergeant des milliers de serveurs, ce sont des centaines de milliers de sites qui ont été impactés et donc rendus inaccessibles. A l'heure où nous écrivons ces lignes, les services de RedBus ne sont toujours pas revenus à le normale. Il semble que le bâtiment fonctionne toujours sous groupe éléctrogéne et les équipes techniques travaillent d'arrache-pied pour rétablir complètement le service.

Malheureusement pour l’opérateur, il s’agit de la deuxième panne électrique en moins d’un mois sur le datacenter de Coubevoie. Le 28 février dernier, un incident similaire a eut lieu durant une opération de maintenance planifiée.