Accueil » Actualité » Pas à pas : Monter son drone quadricoptère haut de gamme » Page 8

Pas à pas : Monter son drone quadricoptère haut de gamme

1 : Introduction 2 : TBS Discovery Pro 3 : Montage 4 : Notre avis sur le TBS Discovery Pro 5 : Liaison radio : FrSky et ImmersionRC 6 : Contrôleur de vol : DJI Naza-M V2 7 : La nacelle 9 : Savoir être un utilisateur responsable

FPV: Lawmate, Fat Shark et TBS

Pour avoir déjà piloté des aéronefs radio-télécommandés durant l’adolescence, nous connaissions déjà le plaisir que l’on peut avoir sous l’auvent d’un aérodrome à faire voler son avion en lui faisant suivre une trajectoire grossièrement rectangulaire, tout en faisant attention à toujours distinguer le nez de l’avion pour déterminer son orientation. Il suffisait de voler un peu trop loin pour avoir du mal à distinguer l’avant de l’arrière et nous avons donc vu plus d’un appareil s’écraser.

Image 1 : Pas à pas : Monter son drone quadricoptère haut de gamme

L’idée du FPV nous a stimulés parce que l’on s’affranchit de cette contrainte en montant virtuellement dans le cockpit. Bien entendu, le sous-système pour la vue subjective est d’une importance primordiale dans ce contexte. Nous avons donc choisir un transmetteur 2,4 GHz déjà réglé (TBS ne proposait pas encore Unify à ce moment), un récepteur lui aussi préréglé et l’option incluant une station au sol avec une batterie LiPo 5000 mAh 3S. Les lunettes vidéo Fat Shark Dominator viennent se brancher au récepteur via un long câble faisant transiter alimentation et signal vidéo. L’ensemble au sol est assez impressionnant.

Image 2 : Pas à pas : Monter son drone quadricoptère haut de gamme

À l’opposé des composants R/C, un sous-système FPV diffuse le signal vidéo depuis la caméra du quadricoptère via un transmetteur vidéo jusqu’au récepteur au sol. On peut ainsi observer le flux depuis un écran LCD, comme avec la station au sol de TBS, ou des lunettes FPV.

Image 3 : Pas à pas : Monter son drone quadricoptère haut de gamme

Cette chaine ne nécessite pas vraiment de configuration logicielle, mis à part les options que l’on pourrait vouloir changer dans le menu TBS CORE (par exemple le fait de passer d’une caméra à l’autre). L’initialisation est assez simple : il suffit d’assurer l’alimentation du transmetteur sur le châssis du Discovery Pro, choisir un canal via le sélecteur DIP, s’aligner sur le même canal au niveau du récepteur et enfin brancher ses lunettes FPV. Si l’on achète en plus une station au sol comme nous l’avons fait, un petit écran LCD permet à d’autres personnes de voir ce que l’on voit via les lunettes Fat Shark Dominator. Ces dernières peuvent être utilisées avec le long câble fourni ou bien, pour ceux qui voudraient plus de liberté, en sans-fil à condition d’ajouter un répéteur 5,8 GHz. Etant donné que l’on ne souhaitait pas s’éloigner de la station au sol, nous n’avons pas pris cette option.

Image 4 : Pas à pas : Monter son drone quadricoptère haut de gamme

La vue subjective est la caractéristique essentielle de cette expérience. Bien sûr que l’on prend déjà beaucoup de plaisir à faire voler un quadricoptère, de même que la possibilité de filmer à plusieurs dizaines voire centaines de mètres en hauteur permet une multitude de débouchés pratiques. Cependant, c’est bel et bien la vue subjective qui nous a de nouveau attirés vers les aéronefs radiocommandés après tant d’années. En s’appuyant sur ses propres produits et une sélection de références chez d’autres marques, TBS facilite les premiers pas de l’utilisateur et propose une expérience de très haute qualité. À l’heure où nous écrivons ces lignes, notre liaison vidéo n’est pas encore parfaitement claire et stable sur les longues distances, mais il y a suffisamment de pilotes capables de faire des allers/retours de plusieurs kilomètres avec les mêmes composants pour nous inspirer confiance. Un week-end supplémentaire devrait permettre d’éliminer les petits défauts restants.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. TBS Discovery Pro
  3. Montage
  4. Notre avis sur le TBS Discovery Pro
  5. Liaison radio : FrSky et ImmersionRC
  6. Contrôleur de vol : DJI Naza-M V2
  7. La nacelle
  8. FPV: Lawmate, Fat Shark et TBS
  9. Savoir être un utilisateur responsable