Accueil » Actualité » Patch Spectre-Meltdown : 10 CPU testés sur 11 jeux

Patch Spectre-Meltdown : 10 CPU testés sur 11 jeux

1 : Petite histoire d'une énorme faille 2 : Utiliser l’inexploitable 3 : Méthode de test 4 : VRMark et 3DMark 5 : AotS: Escalation et Dawn of War III 6 : Civilisation VI, CPU et GPU 7 : Far Cry Primal et GTA V 8 : Hitman et Shadow of War 10 : Conclusion : jusqu'ici, tout va bien

Project CARS 2 et PUBG

Project CARS 2

Project CARS laisse aussi sa place à son successeur dans notre suite de tests. Ce jeu permet d’observer un échelonnement des performances légèrement supérieur à Shadow of War, le moins performant des processeurs (Pentium G4620) accusant un déficit de 41 ips par rapport au plus performant. Quoi qu’il en soit, les écarts entre configurations avec et sans patch ne sont toujours pas significatifs : le cas de figure le plus extrême est de 1,7 ips dans le cas du Core i3-8350K, soit une baisse d’environ 2,5%.

PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG)

Dernière nouveauté de la suite de tests, PlayerUnknown’s Battlegrounds fait sa première apparition. Bien que l’on fasse appel à une séquence de jeu sauvegardée pour s’assurer du caractère répétable du test, nous avons récemment appris que les enregistrements de PUBG peuvent diminuer les performances de 4 à 8 ips environ par rapport à une session de jeu. Cette tendance est franchement curieuse, les parties sauvegardées ayant plutôt tendance à afficher des performances supérieures à celles de vraies parties multijoueur. Quoi qu’il en soit, nous avons enregistré plusieurs parties avec notre propre utilitaire pour comparer les résultats avec celui du jeu : les courbes de performances dans le temps n’étaient pas identiques, mais les pics et creux étaient similaires. On peut donc en conclure que les enregistrements de PUBG reflètent des tendances de fond en matière de comportement, mais avec des performances moindres que celles d’une partie en direct.

Pour autant, ceci ne veut pas dire que les résultats sont moins intéressants que ceux des précédents titres. Le fait est que le moteur de Bluehole ne voit pas ses performances s’échelonner de manière satisfaisante en fonction du processeur utilisé : il n’y a que 5,9 ips d’écart entre le Pentium G4620 et le Core i5-8600K. On pourrait toujours accentuer cet écart en baissant les réglages graphiques, toutefois nous préférons les pousser au maximum pour le plaisir des yeux plutôt que de concevoir artificiellement un test synthétique. Précisons enfin que nous avons évité de conduire des tests sous PUBG jusqu’ici en raison des mises à jour en rafale ; il n’est donc pas impossible que l’échelonnement des performances s’améliore à l’avenir.

Sommaire :

  1. Petite histoire d'une énorme faille
  2. Utiliser l’inexploitable
  3. Méthode de test
  4. VRMark et 3DMark
  5. AotS: Escalation et Dawn of War III
  6. Civilisation VI, CPU et GPU
  7. Far Cry Primal et GTA V
  8. Hitman et Shadow of War
  9. Project CARS 2 et PUBG
  10. Conclusion : jusqu'ici, tout va bien