Accueil » Actualité » Paul Allen écrit des mémoires amers contre Bill Gates

Paul Allen écrit des mémoires amers contre Bill Gates

Image 1 : Paul Allen écrit des mémoires amers contre Bill Gates

Dans « Idea Man: A Memoir by the Co-founder of Microsoft », ses mémoires à paraître le 17 avril, Paul Allen le cofondateur de Microsoft n’est pas tendre avec son ami d’enfance, Bill Gates. Il décrit un partenaire très exigeant et ayant à plusieurs reprises cherché à diminuer ses parts dans Microsoft.

Ainsi aux débuts de Microsoft, M. Allen décrit le partage entre les deux hommes en ces termes :

J’avais supposé que notre association se ferait sur la base de 50-50. Mais Bill avait une autre idée. « Il n’est pas juste que tu aies la moitié » me dit-il. « Tu avais ton salaire au MITS pendant que je faisais presque tout sur BASIC […] Je pense que ça devrait être 60-40. »

M. Allen accepte alors, trouvant ce raisonnement justifié. Plus tard, Bill Gates revint à la charge,

Quand il me demanda de marcher avec lui un jour, j’ai su qu’il préparait quelque chose. […] “J’ai fait la plupart du travail sur BASIC et j’ai fait un grand sacrifice en quittant Harvard” dit-il. “Je mérite plus que 60 pour cent” “Combien en plus ?” “Je pensais à 64 -36.”

Mais le passage le plus difficile entre les deux hommes fut en 1982. Cette année-là, M. Allen était diagnostiqué d’un lymphome de Hodgkin. Il écrit avoir  entendu Mrs. Gates et Ballmer discuter de son manque récent de productivité et des moyens dont ils pourraient diluer sa part du capital. Allen aurait alors fait irruption dans le bureau de M. Gates.

“J’avais aidé au lancement de la société et étais toujours un cadre actif, bien que limité par ma maladie, et maintenant mon associé et mon collègue complotaient pour me dépouiller.”

Dans un autre passage, M. Allen décrit également son ami Bill Gates comme un patron très exigeant.

Bob Greenberg, un camarade de Harvard de Bill qu’il avait embauché travailla une fois 81 heures en quatre jours, du lundi au jeudi, pour finir une partie du BASIC pour Texas Instruments. Quand Bill vint le voir vers la fin de son marathon, il lui demanda « Sur quoi tu travailles demain ? ». Bob répondit « Je pensais prendre une journée de repos ». Et Bill dit « Pourquoi voudrais-tu faire cela ? ». Il ne pouvait véritablement pas le comprendre ; il semblait n’avoir jamais besoin de se recharger.

Selon le Wall Street Journal, ce livre fait l’effet d’une bombe dans les rangs des premiers employés de Microsoft et a créé un gouffre entre Paul Allen et Bill Gates. Bill Gates a pourtant fait part d’une réaction apaisante :

« Bien que mes souvenirs de nombre de ces événements puissent différer de ceux de Paul, j’apprécie son amitié et les importantes contributions qu’il apporta au monde des technologies et à Microsoft. »

Un extrait du livre est publié sur le site du magazine américain Vanity Fair.