Accueil » Actualité » Plus de transparence autour de l’HDMI

Plus de transparence autour de l’HDMI

Le groupe gérant le standard HDMI a annoncé la création de plusieurs règles visant à aider les consommateurs à savoir ce qu’ils achètent réellement. Les constructeurs devront donc par exemple stipuler la version utilisée et les technologies présentes.

Plus de précision de la part des fabricants

Les fabricants souhaitant être certifié HDMI devront apposer la version de l’interface utilisée par le produit en vente. On ne trouvera donc plus un simple logo HDMI, mais une étiquette HDMI 1.3, ou HDMI 1.1, etc.

Un standard HDMI se définit par une série de critères obligatoires et optionnels. Par exemple, un port HDMI n’est pas obligé de gérer le Deep Color (des couleurs en 30, 36 ou 48 bits) pour être certifié 1.3. De même que pour la technologie xvColor, qui est une extension du gamut des couleurs reproductible. Néanmoins, si jamais l’une de ces technologies est gérée complètement (chacune ayant ses propres critères), le constructeur devra alors le mentionner à côté de son logo HDMI 1.3.

De nouveaux pièges marketing ?

Cette mesure est louable, car elle permettra aux consommateurs éclairés d’acheter en connaissance de cause. Inutile de prendre une platine HDMI 1.3 qui gère le DeepColor ou le TrueDolby HD si son téléviseur ne gère que l’HDMI 1.1.

Malheureusement, on regrette que ces mesures ne soient pas arrivées bien plus tôt car pour les moins éclairés, cela est synonyme de piège. Beaucoup de ceux qui possèdent un téléviseur HD n’ont aucune idée de la version de leur interface. Lorsqu’ils achèteront une platine d’ici un an, ils seront tentés de penser que la platine gérant le xvColor est bien mieux que celle d’à côté, moins chère, omettant cette fonctionnalité, sans savoir que leur téléviseur ne gère pas cette fonction.

Un besoin de clarté nécessaire qui arrive un peu tard ?

Le port HDMI est devenu la référence en matière d’appareil électronique HD. Il est d’ailleurs aujourd’hui inconcevable de vendre un téléviseur HD, une platine Blu-ray, HD DVD ou upscalant un simple DVD, une carte graphique pour système PCHC et bien d’autres composants, sans ports HDMI.

Le problème est que les consommateurs ne savent pas toujours ce qu’ils achètent. Le groupe HDMI a donc répondu à un besoin de clarté qui se faisait pressant. On regrette néanmoins que ces mesures ne soient pas imposées sur les produits qui seront vendus à Noël. Seuls les produits livrés après le 17 octobre 2008 auront l’obligation de se plier à ces nouvelles règles. Les constructeurs peuvent s’y soumettre avant, bien entendu, mais rien ne les y oblige contractuellement.