Accueil » Actualité » Plus d’informations sur l’Apple A4

Plus d’informations sur l’Apple A4

L’Apple A4 se montre de plus en plus.

ARM et les CPU

Actuellement, il existe plusieurs façon de proposer un processeur ARM. La société ne vend que peu de processeur et propose essentiellement des licences. La première technique est simple : utiliser un design proposé par ARM et l’intégrer dans une puce, avec plus ou moins de modifications. C’est ce que font Apple, Samsung, etc. (le design est ici le Cortex A8). L’autre solution consiste à créer un processeur compatible avec le jeu d’instructions, à partir de zéro, c’est le choix de Qualcomm ou de Marvell.

Image 1 : Plus d'informations sur l'Apple A4Le processeur A4, intégré dans l’iPad d’Apple, est intéressant sur plus d’un point, mais le plus important est évidemment le fait qu’il soit le premier CPU conçu par Apple, tout du moins en partie comme nous allons le voir.

La chronologie chez Apple

Point intéressant, pour commencer, on peut remarquer qu’Apple fait généralement évoluer le processeur l’iPod touch avant celui de l’iPhone au niveau de la finesse de gravure. L’iPhone de première génération, l’iPhone 3G et l’iPod touch de première génération utilisent le même processeur, un CPU Samsung à base d’ARM, gravé en 90 nm et cadencé aux environs de 400 MHz. Il intégrait 128 Mo de RAM et mesurait 8,5 x 8,5 mm. Avec l’iPod touch de seconde génération, Apple passe au 65 nm sur la même architecture et augmente donc la fréquence (533 MHz) tout en diminuant la taille du CPU (6 x 6 mm). Avec l’iPhone 3GS, Apple passe au Cortex A8, un design ARM, produit par Samsung en 65 nm (8,6 x 8,5 mm). Et l’iPod touch de troisième génération inaugure le 45 nm, avec un processeur au design identique (6,4 x 6,4 mm). Enfin, l’iPad reste sur un design ARM, en 45 nm, mais a été conçu par Apple et mesure 7,3 x 7,3 mm.

En analysant le CPU d’Apple (qui livre peu d’informations), quelques caractéristiques ont été découvertes. Il s’agit bien d’un Cortex A8; doté d’un seul core et des instructions SIMD Neon. Il fonctionne bien à environ 1 GHz et dispose de 64 ko de cache de niveau 1 et entre 512 et 640 ko de cache L2. Point intéressant, ARM indique qu’un Cortex A8 peut atteindre environ 1 GHz en 65 nm et Apple se limite à cette fréquence alors que le CPU est gravé ici en 45 nm, ce qui indique que la société limite volontairement la fréquence, a priori pour diminuer la consommation.

Au final, on remarque qu’Apple ne réinvente pas la roue avec l’A4 et qu’il n’est pas réellement différent d’un modèle Samsung ou Freescale, même si la consommation de la puce d’Apple est faible.