Accueil » Actualité » Pour Kingston, 2012 sera la fin des disques durs

Pour Kingston, 2012 sera la fin des disques durs

Image 1 : Pour Kingston, 2012 sera la fin des disques durs

Pour certains films, 2012 sera la fin du monde. Pour un des directeurs de Kingston, 2012 marquera la mort ou presque des disques durs au profit des SSD. C’est l’opinion de Nathan Su rapportée par DigiTimes.

Le rêve des fabricants de SSD

Il cite deux principaux arguments. Tout d’abord, il estime que la catastrophe naturelle thaïlandaise qui a causé une pénurie des disques durs (cf. « –12 % de livraisons de PC au 1er trimestre 2012 (IHS) ») va obliger les consommateurs à se tourner vers les SSD. C’est un argument qui a été réfuté par de nombreux analystes dont ceux de IHS qui estiment que les supports à mémoire flash restent trop chers pour la majorité des consommateurs. La réponse de M. Su est que l’arrivée des puces gravées en moins de 20 nm à la fin de l’année prochaine devrait tirer le prix du giga-octet en dessous de la barre symbolique du dollar, favorisant un vaste de mouvement de « remplacement des disques durs par des SSD ».

Il y a tout de même un aspect qui n’est pas pris en compte dans cette argumentaire. Il s’agit de la capacité des SSD. Les disques durs contiennent nettement plus de données et sont le support de choix pour les backups volumineux ou le stockage d’une bibliothèque multimédia. Il est rare de voir un dirigeant d’une société tel que Kingston faire une prédiction aussi tranchées. On craint que le temps ne se retourne contre lui.