Accueil » Actualité » Prise en main de la télévision mobile HTC

Prise en main de la télévision mobile HTC

Et pour les autres ?

Quelques téléphones, uniquement vendus aux USA, propose une puce MediaFlo en interne. Pour les autres, point de salut, sauf pour l’iPhone. en effet, la star des smartphones dispose d’un accessoire permettant de recevoir Flo TV. Concrètement, il s’agit d’une housse qui fait office de récepteur et renvoie le signal en Wi-Fi au téléphone. Outre le fait que le Wi-Fi soit utilisé pour faire environ 1 cm, le tout est épais et intègre une batterie, ce qui augmente le poids.

Chez Qualcomm, nous avons pu tester, pendant quelques jours, une télévision mobile utilisant la technologie MediaFlo. L’appareil en question, le HTC PTV-350, est proposé par Qualcomm (via Amazon et consorts) au prix de 200 $ et la réception de la télévision nécessite un abonnement (15 $ par mois), même si une chaîne de présentation des services existe.

Le PTV-350

Image 1 : Prise en main de la télévision mobile HTCL’appareil, de la taille d’un téléphone portable classique, mesure 112 x 178 x 13,4 mm. Plutôt lourd (156 grammes), il est bien fini et son écran de 3,5 pouces en 320 x 240 est lumineux. L’appareil dispose d’un système permettant — via une charnière — de le déposer sur une table tout en regardant la télévision. Produit par HTC, le PTV-350 est livré avec un casque, une housse et un chiffon pour nettoyer l’écran tactile, qui est protégé par un revêtement oléophobique. Ce dernier, à défaut d’éviter les traces de doigts, permet au moins un nettoyage rapide. L’appareil a une autonomie d’environ 5 heures (un peu moins dans la réalité, nous sommes arrivés à environ 4 heures 30) et il est doté de haut-parleurs, même si un casque est fortement recommandé. Notons aussi un port USB 2.0 pour la charge mais aussi pour la mise à jour du firmware.

Image 2 : Prise en main de la télévision mobile HTC Image 3 : Prise en main de la télévision mobile HTC

L’interface

Nous sommes un peu plus mitigés sur l’interface : si elle est intuitive — il suffit de faire glisser ses doigts sur l’écran capacitif pour changer de chaîne — elle manque de réactivité. Tant dans les transitions elles-mêmes que dans le changement de chaîne, qui prend environ deux secondes (comme sur la majorité des systèmes numériques, du reste). Pour le reste, l’appareil proposé évidemment un accès rapide au contrôle du volume et adapte la luminosité de l’écran à son environnement. Quelques réglages sont disponibles dans l’interface, ainsi que des informations sur la batterie.

Image 4 : Prise en main de la télévision mobile HTC

L’offre en elle-même

L’offre que nous avons testée est celle proposée en direct aux utilisateurs, avec des chaînes qui ne sont pas exactement identiques à celles proposées par les opérateurs. On retrouve 16 canaux, avec des noms connus comme NBC, CNN ou Fox News. Les enfants sont à l’honneur, avec notamment Disney Channel et Nickelodeon, alors que les amateurs de sports auront ESPN (et sa version football). On retrouve aussi MTV et quelques autres, ainsi que deux chaînes dédiées à la mobilité : 2.Flo et Preview (un canal de présentation). Dans l’ensemble, la qualité est correcte et la réception très efficace, malgré l’absence d’antenne externe. Que ce soit enfermé dans une salle de bain ou sur l’autoroute dans un car, l’image est bien présente. Reste que le QVGA (320 x 240) limite un peu dans certains cas, notamment dans les plans larges sportifs.

Image 5 : Prise en main de la télévision mobile HTC Image 6 : Prise en main de la télévision mobile HTC

Au final, l’offre est plutôt convaincante, même si la réactivité de l’appareil est assez moyenne. Reste que pour le moment, le tout est limité aux États-Unis et la télévision mobile en France est pour le moment un doux rêve, en attendant que les opérateurs et les diffuseurs arrivent à s’entendre pour le lancement (avec, pourquoi pas, la technologie MediaFlo).