Accueil » Actualité » Project Ara, le smartphone modulaire de Google, est officiellement mort (MàJ)

Project Ara, le smartphone modulaire de Google, est officiellement mort (MàJ)

Le Porject Ara, ambitieux smartphone entièrement modulaire, a été suspendu par Google et ne verra sans doute jamais le jour.

Mise à jour 03 septembre : Un porte parole de Google a confirmé officiellement à VentureBeat l’abandon du projet Ara, sans donner plus d’explication ni d’indication sur l’avenir des technologies développées pour l’occasion.

——
Actualité originale du 02 septembre

Ara: What’s next

Un smartphone sur-mesure, facilement réparable, qui peut évoluer pour recevoir une plus grosse batterie ou un meilleur appareil photo, l’idée semble excellente. Pourtant elle risque de ne jamais devenir réalité. Selon Reuters, Google aurait mis en pause son Project Ara.

Une gageure technologique

Il faut dire que la genèse du Ara a été mouvementée. Débuté par Motorola en 2012, le projet fut rendu public fin 2013. Dès le printemps 2014, Google montrait les premiers prototypes mécaniques, mais ils n’étaient pas fonctionnels. L’objectif était alors une commercialisation en janvier 2015. En février 2015, au MWC de Barcelone, le Ara refait surface, mais là encore, impossible de prendre un main un modèle opérationnel. Un pilote commercial est annoncé pour l’été suivant à Porto Rico. Pilote qui sera annulé, sans explication précise.

Toutefois, Google semblait encore y croire. Très récemment, à l’occasion de la Google I/O, le Project Ara semblait enfin prêt. Des prototypes finalisés étaient exposés et certains journalistes avaient même été invités au sein de la très secrète division Google ATAP pour des démonstrations des produits. Google promettait alors que des kits pour développeurs seraient lancés au mois d’octobre, avant une commercialisation à plus grande échelle en 2017

Abandonné par Google, mais adopté par d’autres ?

Que s’est-il passé depuis mai pour justifier un revirement complet ? Une des sources de Reuters suppose que Google pourrait abandonner la commercialisation directe d’un smartphone Ara sous sa marque, mais licencierait la technologie sous-jacente à d’autres partenaires. Tout espoir n’est donc pas perdu !