Accueil » Actualité » PUBG sur PC vérolé par la triche, la police chinoise s’en mêle

PUBG sur PC vérolé par la triche, la police chinoise s’en mêle

Des mesures suffisantes ?

Cheaters in PUBG – Hacker Compilation | Playerunknown’s Battlegrounds

Une opération menée par la police chinoise a abouti à l’arrestation de 120 personnes suspectées d’avoir développées des logiciels de triche pour PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG). Selon les informations rapportées par Bloomberg, la descente aurait été faite à la demande de Tencent Holding qui vient d’annoncer aussi bannir à vie 100 000 joueurs qui auraient utilisé ce genre de logiciel.

Un vrai problème

La triche est un problème particulièrement important sur PUBG à en croire les forums et autres témoignages. Entre les systèmes permettant de devenir invisible et les modifications pour pouvoir tuer un ennemi d’un seul coup, quelle que soit son armure, c’est une épidémie qui pourrait plomber son adoption (au moins sur PC, la plateforme particulièrement touchée). Si les personnes arrêtées sont reconnues coupables, elles pourraient écoper de cinq ans de prison, selon la loi chinoise, ce qui devrait aider en partie Tencent à remettre un peu d’ordre dans son nouveau titre si populaire.