Accueil » Actualité » [Publi-édito] Changer de banque : mode d’emploi !

[Publi-édito] Changer de banque : mode d’emploi !

Bon nombre de Français se plaignent régulièrement de leur banque, le plus souvent car ils estiment que les frais sont trop élevés, mais ils ne sont que 4 % environ à changer d’établissement bancaire chaque année. La faute à des procédures trop longues et compliquées ? Oui, sans aucun doute. Mais ça, c’était avant …

Depuis le 6 février 2017, la Loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dites « Loi Macron », facilite grandement la mobilité bancaire en permettant aux usagers de changer d’établissement gratuitement et de manière automatisée. Changer de banque est par conséquent devenu, en théorie, aussi simple que de changer d’opérateur téléphonique.

L’article 43 de cette loi prévoit que seuls les comptes courants sont concernés. Dans le cadre d’un changement de banque total et définitif, il est par conséquent nécessaire de clôturer de manière classique les Livrets A, PEL, assurances-vie et autres PEA éventuellement détenus dans l’établissement que vous souhaitez quitter.

Transfert, la banque s’occupe de tout

Le « mandat mobilité » que vous confierez à votre future banque impose par ailleurs aux banques un délai maximum de vingt-deux jours ouvrés pour effectuer les opérations de transfert de votre compte et, à votre demande, de procéder aux formalités de transfert d’éventuels prélèvements automatiques et virements externes récurrents. La démarche permettant de bénéficier de ce service est également gratuite et très simple à mettre en œuvre puisqu’il suffit de signer un mandat de transfert qui autorisera votre nouvelle banque, à l’aide de votre ancien RIB, à informer les tierces parties (débiteurs et créanciers) et à procéder au transfert de ces différentes opérations périodiques.

Bien que la procédure prévue pour changer de banque soit très simple et automatique, il convient cependant de respecter quelques étapes nécessaires au bon déroulement de ce « déménagement » :

– Il est dans un premier temps nécessaire d’ouvrir un compte dans la nouvelle banque que vous aurez choisi. Elle peut être une autre banque classique, mais aussi, si vous le souhaitez, une des différentes banques en ligne disponibles en France, car elles sont soumises à la même législation, et donc aux mêmes obligations.     

Vous devrez ensuite demander à votre nouvelle banque de définir et de mettre en œuvre le « mandat de mobilité » qui, une fois signé (en agence ou en ligne), permettra au nouvel établissement de demander le transfert des différentes opérations récurrentes liées à votre ancien compte.

– Votre ancienne banque devra alors effectuer un inventaire de ces différentes opérations (factures prélevées, salaires, virements, etc.) afin de les transmettre à votre nouvelle banque et à vous-même.

Le transfert effectif des opérations de votre ancienne banque vers la nouvelle peut maintenant être mis en place automatiquement sans autre démarche à accomplir de votre part. Les débiteurs et créanciers sont alors informés de votre changement de domiciliation bancaire. 

– Pour rompre définitivement avec votre ancienne banque, il vous sera enfin nécessaire de rendre les différents moyens de paiement (chéquiers et cartes bancaires) qu’elle avait mis à votre disposition.