Accueil » Actualité » PVI présente un écran électrophorétique

PVI présente un écran électrophorétique

Un nouveau prototype dans le domaine du papier électronique nous vient droit du SID (The society for the information Display symposium). C’est PVI, Prime View International, qui présente aujourd’hui trois écrans flexibles, de 1,9 à 9,7 pouces. Laissant la technologie AMOLED à ses concurrents, PVI a opté pour un film électrophorétique à matrice active (AM).

Electro quoi ?

La méthode de l’électrophorèse est basée sur le déplacement des ions sous l’impulsion d’un champ électrique. Ces ions se meuvent plus ou moins vite selon certaines conditions. Sur un écran, cela se traduit par le déplacement par magnétisme de particules noires et blanches, ce qui permet l’apparition d’une image grâce à une faible alimentation électrique.

Et l’écran donc ?

PVI présente ainsi un papier électronique ultrafin et extrêmement flexible : on est censé pouvoir l’enrouler. Le constructeur ne précise malheureusement pas plus les caractéristiques de son écran, mais on peut se référer au prototype qu’Epson a présenté il y a quelque temps et qui emploie une technologie comparable (voir Epson présente un prototype de papier électronique). La résolution était très bonne et le contraste de 10 : 1, ne nécessitant pas de rétro éclairage. Autre détail qui a son importance de nos jours, les écrans électrophorétiques ont une consommation en électricité très faible grâce à une tension de 6 Volt maximum.

Là où réside la principale innovation de PVI, c’est que ce papier électronique peut être produit dans une usine TFT à grand volume. Ainsi, si le constructeur ne précise ni date ni prix, cette aisance de production permet d’espérer une sortie commerciale relativement proche.

Voir également :

  • LG.Philips présente un écran AMOLED couleur et flexible
  • Des progrès dans l’encre électronique