Accueil » Actualité » Qualcomm co-crée une fonderie chinoise

Qualcomm co-crée une fonderie chinoise

Image 1 : Qualcomm co-crée une fonderie chinoiseUn SoC Snapdragon

SMIC, un fondeur chinois, a annoncé cette semaine qu’il avait créée une coentreprise avec Qualcomm et Imec, un centre de recherche belge, destiné à la recherche et au développement ainsi que la fabrication de semiconducteurs. Ils vont commencer leurs travaux sur le 14 nm. La majorité des parts de la société appartiendront à SMIC. C’est une étape importante pour Qualcomm qui s’implante de plus en plus en Chine et cela pourrait aussi expliquer pourquoi il serait intéressé par un rachat d’une partie d’AMD.

Qualcomm a beaucoup de mal à se faire une place sur le marché chinois. Il s’est donc allié à Allwinner, un fabricant de SoC qui va livrer ses puces aux OEM et ODM de l’Empire du Milieu. En créant une coentreprise avec SMIC, il continue ses efforts en s’assurant que ses puces sont fabriquées en Chine directement. Il pourra aussi prendre une part plus importante dans le développement de finesses de gravure, la mise en place des chaînes de production et la fabrication de ses puces qu’il délègue aujourd’hui principalement à TSMC. Il est enfin possible de rejoindre cette information avec les rumeurs d’un rachat d’AMD (cf. « Qualcomm aurait intérêt à racheter AMD »). Maintenant qu’il dispose d’une coentreprise destinée à la fabrication de SoC, les brevets d’AMD portant sur la production de SoC ARM pourraient lui être très utiles. La question est de savoir si AMD serait prêt à vendre cette activité dans laquelle il s’est beaucoup investi et qu’il a souvent présenté comme une des clés de son rétablissement.