Accueil » Actualité » Qualcomm prendrait la place d’Intel dans les serveurs de Google

Qualcomm prendrait la place d’Intel dans les serveurs de Google

Image 1 : Qualcomm prendrait la place d'Intel dans les serveurs de GoogleLes serveurs de GoogleSelon Bloomberg, Google pourrait décider de faire appel aux puces de Qualcomm pour ses serveurs, en lieu et place des puces d’Intel, ce qui représenterait un manque à gagner important pour le fondeur de Santa Clara. Google est l’un des plus gros acheteurs de processeurs pour serveurs au monde. Il achèterait 300 000 processeurs par trimestre pour les intégrer dans les machines qu’il conçoit. Toujours selon le site, Google aurait participé au développement des puces qui seront bientôt annoncées par Qualcomm, ce qui expliquerait en partie la décision du moteur de recherche.

Google chercherait des puces ARM depuis quelque temps

Ce n’est pas la première fois que Google se penche sur l’avenir des processeurs de ses serveurs puisque des rumeurs affirmaient il y a trois ans qu’il étudiait l’utilisation de puces ARM au lieu d’une architecture x86 (cf. « Google pourrait développer ses propres processeurs »). Si Google choisit Qualcomm au lieu d’Intel, cela confirmerait la véracité des rumeurs de 2013.

Il est facile de comprendre pourquoi Google préfèrerait une puce de Qualcomm. En plus d’être moins cher à fabriquer, elle consommerait moins, ce qui réduirait la facture d’électricité. À cette échelle, même une petite économie a des répercussions colossales. La question reste néanmoins de savoir si Google s’il compte modifier ses infrastructures pour prendre en charge les nouveaux jeux d’instructions. L’avantage d’Intel aujourd’hui est que les logiciels sont optimisés pour ses puces.