Accueil » Actualité » Qualcomm publie d’excellents résultats et tout le monde boude

Qualcomm publie d’excellents résultats et tout le monde boude

Image 1 : Qualcomm publie d'excellents résultats et tout le monde boudeUne puce SnapdragonQualcomm vient de publier ses résultats financiers pour son quatrième trimestre budgétaire qui s’est terminé le 28 septembre 2014. Son chiffre d’affaires est de 6,69 milliards de dollars (5,36 milliards d’euros) et ses bénéfices sont de 1,89 milliard d’euros (1,52 milliard d’euros), ce qui représente des hausses respectives de 3 % et 26 % comparativement à la même époque l’année dernière. Si l’on prend les résultats de son année budgétaire 2014, la firme publie un chiffre d’affaires de 26,49 milliards de dollars (21,23 milliards d’euros), soit une hausse de 7 %, contre une augmentation de 16 % pour ses bénéfices qui atteignent 7,97 milliards de dollars (6,39 milliards d’euros).

L’argent ne fait pas le bonheur

Si l’on rentre dans le détail, l’activité de la société se porte à merveille puisqu’elle a livré 236 millions de puces MSM durant le trimestre, ce qui représente une hausse de 24 %. Elle en a livré 861 millions sur l’année, ce qui revient à une augmentation de 20 %. Pourtant, les hauts responsables de Qualcomm ne font pas la fête. Ils expliquent que les enquêtes du gouvernement chinois pour abus de position dominante ralentissent son activité dans ce pays (cf. « Qualcomm se sent lésé par des compagnies chinoises ») et l’ouverture d’une enquête européenne n’arrange pas les choses. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, les marchés ont fait baisser l’action de Qualcomm de 6 % parce qu’ils pensaient que ses prévisions pour le prochain trimestre seraient plus audacieuses. Ils ont mal prédit les performances à venir de Qualcomm et ils le lui font payer.

Qualcomm a des fondamentaux très solides

Comme le montrent ses excellents résultats, Qualcomm continue de dominer le marché mobile et 2015 s’annonce être une bonne année pour le fabricant (cf. « Les Snapdragon 810 et 808 de Qualcomm seront prêts pour 2015 »). Il est clair que la situation en Chine est difficile, mais dans les faits, il n’y a pas de raison de penser que l’industrie va être moins dépendante de ses puces qui restent parmi les meilleures du marché.