Accueil » Actualité » Qualcomm se sent lésé par des compagnies chinoises

Qualcomm se sent lésé par des compagnies chinoises

Image 1 : Qualcomm se sent lésé par des compagnies chinoisesUne puce Qualcomm

Lors de la publication de ses résultats financiers pour son troisième trimestre budgétaire qui s’est terminé le 29 juin dernier, Qualcomm a affirmé se sentir lésé par des compagnies chinoises qui ne déclareraient pas l’ensemble de leur inventaire vendu afin de payer moins de redevances à la société qui fait aussi l’objet d’une enquête par les autorités du pays pour abus de position dominante.

Des résultats excellents

Les résultats de la Qualcomm sont excellents. Elle a annoncé un chiffre d’affaires de 6,81 milliards de dollars (5 milliards d’euros) en hausse de 9 % par rapport à la même période l’année dernière et un bénéfice de 2,24 milliards de dollars (1,67 milliard d’euros), soit une hausse impressionnante de 42 %. Les ventes de ses puces MSM ont dépassé les prévisions de Wall Street pour atteindre 225 millions d’unités, soit une hausse de 31 %.

Un conflit chinois épineux

Le problème est que la société fait la moitié de son chiffre d’affaires en Chine et que sa position dans ce pays est loin d’être évidente. En plus des problèmes de redevance avec ses partenaires, la firme a été reconnue comme possédant un monopole sur la 3G et la 4G par le gouvernement. Le fait d’avoir un monopole n’est pas illégal en Chine, mais cela ouvre la porte aux enquêtes qui vont déterminer si Qualcomm en a abusé.

Plus précisément, la question de droit de cette affaire consiste à savoir si Qualcomm augmente le prix de ses redevances en Chine, comparativement à ce qu’il fait payer ses partenaires dans le reste du monde. En plus d’être longue et couteuse, ce genre d’enquête permet à la Chine d’obtenir des informations confidentielles sur les activités de Qualcomm.