Accueil » Actualité » Qualcomm s’investit dans le WiGig en rachetant Wilocity

Qualcomm s’investit dans le WiGig en rachetant Wilocity

Image 1 : Qualcomm s'investit dans le WiGig en rachetant WilocityLe WiGig

Qualcomm vient d’annoncer avoir racheté Wilocity, un fabricant de chipset Wi-Fi ad 60 GHz autrement connu sous le nom de WiGig et avoir livré des plateformes compatibles avec le nouveau protocole utilisant sa puce Snapdragon 810. On devrait donc d’abord trouver la puce sur des tablettes et autres produits mobiles.

Vers une adoption massive de WiGig

Pour rappel, le WiGig permet d’atteindre des débits de 7 Gbits/s, mais sa très haute fréquence limite sa portée à 10 mètres seulement (cf. « WiGig : du Wi-Fi encore plus rapide et « WiGig : du sans-fil à 7 Gbps »). Il devrait donc être utilisé pour connecter divers terminaux d’une pièce (routeur grand public, appareil home cinema, etc.) à l’aide d’un protocole sans fil. L’an dernier, la Wireless Gigabit Alliance en charge du projet a rejoint la Wi-Fi Alliance, ce qui a accéléré les développements et l’adoption de la technologie qui est déjà soutenue par Nokia, Microsoft, LG, Dell, Samsung, Marvell, NEC, Intel et Broadcom entre autres (cf. « Wi-Fi ac, WiGig et Super Wi-Fi – 10 technologies qui vont transformer l’informatique »).