Accueil » Actualité » Questionnaires en ligne : les points à vérifier avant de choisir un outil

Questionnaires en ligne : les points à vérifier avant de choisir un outil

Les outils qui permettent de concevoir des questionnaires en ligne sont très nombreux. Avant de choisir voici quelques points à vérifier.

Les plateformes de questionnaires et sondages en ligne proposent des outils bien pratiques afin de récolter des données utiles dans le cadre d’une étude de marché ou d’enquête. Avec internet, il devient possible de toucher rapidement une population massive par ce biais, mais tous les services du genre, et ils sont pléthores sur le web, ne se valent pas. Voici quelques pistes pour vous aider à choisir le meilleur questionnaire en ligne qui correspond à vos besoins.

Interface et personnalisation

Ces deux points sont cruciaux, à la fois pour le créateur du questionnaire et pour l’utilisateur qui y répond. Dans le premier cas, une interface fluide et simple va faciliter la prise en main de l’outil, ce qui peut constituer un gain de temps conséquent. Se perdre dans les menus et les sous-menus peut rapidement faire perdre le fil et participer à détériorer la qualité et la clarté du questionnaire. L’ergonomie joue aussi un rôle important chez l’utilisateur, qui doit comprendre très vite comment répondre au questionnaire et doit être capable de naviguer sans difficulté à l’intérieur de celui-ci. Dans le cas contraire, le risque d’abandonner le processus est élevé.

Dirigez-vous également vers un service offrant des options de personnalisation : insertion de logo, choix de thèmes, couleurs… L’utilisateur aura alors le sentiment de participer à une enquête unique, dans laquelle le créateur a mis de sa personnalité et de la passion. Il s’agit d’un autre élément qui peut le persuader à rester sur le questionnaire et le compléter.

Les fonctionnalités

Pour mettre au point un questionnaire qui répondra à vos besoins, encore faut-il que l’outil utilisé offre toutes les fonctionnalités que l’on peut attendre de ce genre de plateforme. Assurez-vous de pouvoir proposer des questions à choix multiples en plus des traditionnels choix uniques.

Une option bien pratique est le champ libre, qui permet au sondé de répondre par ses propres mots, de renseigner une précision ou ses coordonnées le cas échéant. Donner la possibilité d’établir un classement peut également être très utile dans certaines situations. L’utilisateur est alors invité à classer par ordre d’importance les différentes propositions que vous aurez choisies. On peut aussi citer les outils de répartition par pourcentage, les matrices de notation ou les choix d’images.

La gestion du suivi 

Obtenir de nombreuses réponses à son questionnaire, c’est bien. Pouvoir les exploiter efficacement, c’est mieux. Vous devez pouvoir récupérer simplement les données collectées, mais aussi générer des graphiques à partir de ces informations. Certains logiciels de questionnaires en ligne comme Drag’n Survey proposent justement de traiter, analyser et proposer des rendus visuels des réponses pour que vous n’ayez pas à le faire manuellement. Un gain de temps considérable. Vous trouverez plus d’informations ici.

dragnsurvey

Certains outils proposent aussi un système d’alerte qui notifie le créateur du questionnaire quand celui-ci a atteint le nombre de réponses défini ou que le nombre de jours indiqué s’est écoulé.

Les possibilités de diffusion 

Il est ensuite de bon ton d’avoir à disposition des options permettant de diffuser simplement et largement les résultats de son enquête, le rapport final et les graphiques générés.

Pour un usage interne, télécharger le rapport en format Excel ou PDF autorise un partage par voie classique type e-mail ou logiciel de travail collaboratif. Autre option, le simple lien web protégé par un mot de passe renvoyant vers les résultats.

Cet article est une publication sponsorisée par Dragnsurvey.