Accueil » Actualité » Rachat d’ARM : TSMC et Foxconn également dans la course

Rachat d’ARM : TSMC et Foxconn également dans la course

Le nombre de prétendants augmente.

À chaque jour son lot de rebondissements au sujet de la vente d’ARM. Si NVIDIA se montre fortement intéressée, Samsung aimerait bien obtenir aussi sa part du gâteau. Mais chez Softbank, propriétaire actuel d’ARM, on a également contacté deux groupes taïwanais en vu de l’acquisition : TSMC et Foxconn.

Image 1 : Rachat d’ARM : TSMC et Foxconn également dans la course

Et ce n’est pas tout, puisque Apple et Qualcomm figurent eux aussi parmi les potentiels acquéreurs.

ARM partagé entre plusieurs entreprises ?

Néanmoins, le rachat par certains des groupes susmentionnés ne pourrait aboutir en raison des lois antitrust. En effet, comme le rappelait récemment Hermann Hauser, co-fondateur d’ARM, qualifiant la possible vente d’ARM à NVIDIA de « désastre », la raison d’être de la société est sa neutralité vis-à-vis des concepteurs de puces ; neutralité qui lui permet de vendre ses technologies au plus grand nombre. Par conséquent, il est possible que toutes ces négociations aboutissent à la création d’un consortium autour d’ARM. Ce dernier regrouperait différentes entreprises, chacune possédant une petite part.

Rappelons que la société japonaise, Softbank, avait fait l’acquisition du groupe en 2016, pour un montant de 32 milliards de dollars. Mais si l’on en croit le cabinet d’investissement, New Street Research LLP, la valorisation pourrait atteindre les 68 milliards de dollars d’ici 2025.

Source : Tom’s Hardware US