Accueil » Actualité » Rachat de Nokia par Microsoft : ces 10 choses que vous ignorez sans doute

Rachat de Nokia par Microsoft : ces 10 choses que vous ignorez sans doute

Image 1 : Rachat de Nokia par Microsoft : ces 10 choses que vous ignorez sans douteVous le savez sans doute, Vendredi 25 Avril, Microsoft a finalisé le rachat de la division « Devices & Services » du géant Finlandais Nokia, division qui conçoit et fabrique les téléphones mobiles et smartphones de la marque. Voici 10 faits méconnus impliqués par ce rachat :

Nokia demeure l’entreprise de matériels de communication finlandaise qu’elle a toujours été et peut continuer d’utiliser son nom. Seule la division « Devices & Services » a été cédée à Microsoft pour 7,2 milliards de dollars. Nokia conserve donc sa division « Network Infrastructure » (Nokia Siemens Network), sa division « Cartographie » (avec les services Here Maps), et sa division « développement technologique » (Nokia peut donc continuer à développer ses propres technologies et commercialiser ses brevets à d’autres entreprises que Microsoft).

Microsoft s’enrichit de 25000 nouveaux employés dans le monde. 25000 employés (sur 130 sites dans 50 pays) parmi les 88000 de Nokia rejoignent donc l’éditeur.

Microsoft a acquis les droits d’utilisation de quelques 38500 brevets Nokia pour les 10 ans à venir. Sur les 7,2 milliards de dollars versés par Microsoft, 2,18 milliards couvrent justement l’utilisation des brevets Nokia durant cette période.

Microsoft n’utilisera probablement pas Microsoft Mobile comme marque pour remplacer Nokia. Microsoft Mobile Oy n’est qu’une entité légale, filiale de Microsoft, rattachée à la division « Microsoft Devices Group », à laquelle la division « Nokia Devices & Services » a été vendue.

La société finlandaise Nokia ne peut apposer son nom sur des smartphones avant la fin 2015. L’entreprise n’a toutefois plus ses usines (cédées à Microsoft) à l’exception de celle de Chennai en Inde en raison d’un conflit avec le gouvernement local (mais l’usine devrait quand même produire des téléphones pour Microsoft).

Microsoft est devenu fabricant de Feature Phone. En acquérant Nokia D&S, le géant de Redmond récupère notamment le portfolio de téléphones mobiles Asha.

Microsoft ne peut pas utiliser la marque Nokia sur ses futurs modèles Windows Phone, mais Microsoft peut continuer d’apposer la marque Nokia sur les smartphones existants.

Microsoft a acquis les droits d’utilisation de la marque Nokia sur des téléphones mobiles classiques durant les 10 prochaines années. Autrement dit, Microsoft pourra continuer à développer de nouveaux modèles de « Feature Phone » (les futurs Asha)  et y apposer la marque Nokia.

Microsoft ne devrait pas arrêter la production des Nokia X. Les Nokia X sont des smartphones d’entrée de gamme basée sur la version « open source » d’Android (à l’instar des tablettes Kindle Fire d’Amazon). Ces smartphones bénéficient d’une surcouche propriétaire qui évoque l’interface utilisateur des Windows Phones et utilisent les services Microsoft & Nokia (OneDrive, Outlook.com, Skype, Here) en lieu et place des services Google. La vision « Mobile First, Cloud First » chère à Satya Nadella, va totalement dans le sens de la conservation des Nokia X, Microsoft pouvant en profiter pour imposer encore davantage ses services auprès d’un autre public.

Microsoft continuera de pousser son système Windows Phone sur des smartphones d’autres fabricants OEM. À dire vrai, jamais Microsoft n’a eu autant de constructeurs dans son escarcelle que depuis qu’il a annoncé sa version 8.1, et la gratuité de son système lors de la Build début Avril. Cromax, Foxconn, Gionee, HTC, Huawei, JSR, Karbonn, Lava, Lenovo, LG, Longcheer, Prestige, Samsung, ZTE.