Accueil » Dossier » Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

1 : Introduction 2 : Un nouveau GPU basé sur l'existant 3 : Cayman : un Cypress amélioré 5 : Antialiasing, Eyefinity et accélération vidéo 6 : PowerTune : plus qu'un nouvel overclocking 7 : Les cartes 8 : Configuration de test et benchmarks 9 : 3DMark Vantage 10 : Metro 2033 11 : Lost Planet 2 12 : Aliens vs Predator 13 : Battlefield: Bad Company 2 14 : DiRT 2 15 : Just Cause 2 16 : CrossFire/SLI : 3DMark Vantage 17 : CrossFire/SLI : Metro 2033 18 : CrossFire/SLI : AvP 19 : CrossFire/SLI : Battlefield: Bad Company 2 20 : CrossFire/SLI : DiRT 2 21 : CrossFire/SLI : Just Cause 2 22 : Consommation et bruit 23 : Conclusion

AMD reconnaît l’importance de la géométrie

Géométrie : l’architecture évolue

Lorsque Nvidia nous a pour la première fois présenté les caractéristiques orientées jeux de son architecture Fermi, il y a près d’un an, la société a avant tout mis l’accent sur la géométrie. Ce qui peut se comprendre : après tout, les GPU modernes sont extrêmement performants en termes de shading. Avec les cartes haut de gamme, pour assister à des chutes de performances, il faut adopter des résolutions que la plupart des utilisateurs ne pourraient pas prendre en charge ou qui nécessitent plusieurs écrans.

Le nombre de triangles par scène, par contre, n’a pas augmenté dans les mêmes proportions. Certes, nous avons maintenant droit à des paysages parsemés d’arbres et d’herbe particulièrement réalistes, mais les contours de l’environnement proprement dit restent très distinctement géométriques, et de ce fait, pas naturels du tout. Nvidia a tenté de résoudre ce problème à l’aide de son moteur PolyMorph, une unité de tessellation contenue dans chaque Shader Multiprocesseur destinée à booster les performances lorsque les développeurs se décideraient à exploiter les possibilités offertes par DirectX 11 en matière de complexification géométrique des scènes affichées.

Image 1 : Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

Image 2 : Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

À l’époque, AMD répondait que son moteur de tessellation maison était plus que capable de tenir tête à celui de Nvidia. Le benchmark Unigine Heaven, cependant, a démontré que ce n’était pas le cas, comme l’a d’ailleurs fait plus tard HAWX 2, qui nous a prouvé en pratique que l’architecture de Nvidia se débrouillait mieux dans ce domaine (encore que les résultats obtenus nous aient légèrement déçus, étant donné la manière dont Nvidia avait insisté sur les capacités du GF100).

Avec les Radeon HD 6900, AMD tente de rattraper son retard en matière de géométrie. Sur les Radeon HD 5870, nous nous étions rendu compte que ce que la firme appelait « doubles rasterizers » était en réalité de simples rasterizers composés de deux fois plus d’unités de conversion, ce qui permettait de faire passer le nombre de pixels traités à 32 par cycle. Sur les Cayman, le nombre de pixels que les rasterizers peuvent traiter par cycle ne change pas, mais le bloc d’architecture dédié à la géométrie (et donc aux transformations, au z-culling et à la tessellation) est en pratique doublé, ce qui signifie qu’au bout du compte, les ROP des nouveaux GPU sont capables de traiter deux triangles par cycle, alors que les Cypress (HD 5800) et les Barts (HD 6800) ne pouvaient en traiter qu’un. De plus, en cas de débordement des caches de la puce, ce qui est susceptible de se produire au vu du nombre de plus en plus extraordinaire de triangles que génère la tessellation (du moins lorsqu’elle est poussée un peu loin), les vertex excédentaires sont maintenant stockés dans la mémoire tampon.

Image 3 : Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

Performances en géométrie : Unigine Heaven

Mais qu’apportent ces changements en termes de performances ? Nous avons commencé par soumettre les cartes à l’un des benchmarks de référence en la matière, Unigine Heaven :

Tessellation désactivée

Image 4 : Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

Tessellation normale

Image 5 : Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

Tessellation extrême

Image 6 : Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

Comme vous pouvez le voir, les nouveaux modèles se débrouillent bien tant que la tessellation est désactivée, tellement bien, en fait, que la Radeon HD 6970 dépasse la GeForce GTX 580. Une fois la tessellation activée, par contre, on voit les cartes AMD reculer petit à petit dans le classement, jusqu’au moment où la GeForce GTX 580 finit par faire mieux qu’un couple de Radeon HD 6850 en CrossFire !

Performances avec tessellation normale (en % des performances avec tessellation désactivée)

Image 7 : Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

Performances avec tessellation extrême (en % des performances avec tessellation désactivée)

Image 8 : Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

Au-delà des chiffres de framerate bruts, on remarque que les améliorations qui avaient été apportées aux Radeon HD 6800 s’avéraient plus efficaces que celles des nouvelles HD 6900 ; sur ce plan, c’est la Radeon HD 6870 qui se tient le mieux en tessellation… chez AMD. Malheureusement pour les Cayman, les cartes Nvidia sont toutes plus performantes dans ce domaine.

Performances en géométrie : HAWX 2

Tessellation désactivée

Image 9 : Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

Tessellation activée

Image 10 : Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

Les performances dans HAWX 2 (le seul jeu qui utilise réellement la tessellation pour accroître le réalisme) ne se montrent guère plus enthousiasmantes pour les Radeon HD 6900 : les nouveaux modèles arrivent bon derniers de ce classement, derrière les GeForce GTX 570 et même 470.

Performances avec tessellation activée (en % des performances avec tessellation désactivée)

Image 11 : Radeon HD 6970 et 6950 VS GeForce GTX 570 et 470

Les conclusions sont toutefois légèrement différentes quand on observe le rapport entre les performances avec tessellation activée sur celles avec tessellation désactivée : la Radeon HD 6970, bien qu’elle se positionne derrière les cartes Nvidia, se rapproche nettement plus de celles-ci. La Radeon HD 6950 se paie même le luxe de faire encore mieux à ce niveau (n’oublions pas qu’il s’agit de performances relatives).

Un bémol toutefois : HAWX 2 ne semble pas tirer parti de tous les moteurs PolyMorph disponibles dans les GeForce, chacune de celles-ci voyant ses performances avec tessellation bloquées à 73 % de ses performances sans tessellation. C’est plus que probablement ce qui permet aux cartes AMD de se rattraper.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Un nouveau GPU basé sur l'existant
  3. Cayman : un Cypress amélioré
  4. AMD reconnaît l’importance de la géométrie
  5. Antialiasing, Eyefinity et accélération vidéo
  6. PowerTune : plus qu'un nouvel overclocking
  7. Les cartes
  8. Configuration de test et benchmarks
  9. 3DMark Vantage
  10. Metro 2033
  11. Lost Planet 2
  12. Aliens vs Predator
  13. Battlefield: Bad Company 2
  14. DiRT 2
  15. Just Cause 2
  16. CrossFire/SLI : 3DMark Vantage
  17. CrossFire/SLI : Metro 2033
  18. CrossFire/SLI : AvP
  19. CrossFire/SLI : Battlefield: Bad Company 2
  20. CrossFire/SLI : DiRT 2
  21. CrossFire/SLI : Just Cause 2
  22. Consommation et bruit
  23. Conclusion