Accueil » Actualité » Radeon R9 Nano : a-t-elle tout d’une grande ? » Page 11

Radeon R9 Nano : a-t-elle tout d’une grande ?

1 : Introduction 2 : L'AMD Radeon R9 Nano en détail 3 : Protocole de test 4 : The Witcher 3 et GTA V 5 : Metro Last Light et Bioshock Infinite 6 : Tomb Raider et Battlefield 4 7 : Middle-earth: Shadow of Mordor et Thief 8 : Ashes Of The Singularity (DirectX 12) 9 : Consommation et efficacité énergétique 10 : Fréquences et températures 12 : Conclusion

Vitesse des ventilateurs et nuisances sonores

Vitesse des ventilateurs

Le système de refroidissement de la Radeon R9 Nano est doté d’un unique ventilateur. Celui-ci comporte neuf ailettes inclinées vers l’intérieur et tourne à une vitesse maximale de 7000 tr/min, ce qui est énorme : à titre de comparaison, celui de la Gigabyte GTX 970 Mini plafonne à 3500 tr/min. Il est toutefois équipé de 11 lames dont la disposition géométrique est mieux pensée et est par conséquent moins bruyant.

Image 1 : Radeon R9 Nano : a-t-elle tout d'une grande ?

Nous avons ajouté la courbe de température sur le graphique afin de donner plus de contexte aux résultats.

Image 2 : Radeon R9 Nano : a-t-elle tout d'une grande ?

En moyenne, le ventilateur d’AMD fait 500 tr/min de plus que celui de la carte Nvidia, mais il ne faut pas oublier qu’il doit dissiper 30 watts de chaleur en plus.

Ce qui frappe le plus, c’est à quel point les courbes de ventilation sont différentes : AMD prend son temps alors que Nvidia est plus classique. Le ventilateur de la Nano augmente très progressivement sa vitesse jusqu’à environ 65 °C, puis accélère brutalement jusqu’à 72 °C avant de reprendre un rythme plus posé à partir de 75 °C.

Nuisances sonores

Comme pour les mesures infrarouges, nous avons dû nous montrer créatifs pour capter correctement les nuisances sonores.

Comme d’habitude en matière d’émissions sonores, les ventilateurs font le plus gros du « travail », mais malheureusement, les bobines électriques ont également leur part de responsabilité. Tant que l’on reste sous les 1500 tr/min, pas de problème, on se croirait dans une église à l’exception de pics très prononcés entre 8 et 14 KHz, ce que nous ne pouvons ignorer.

Image 3 : Radeon R9 Nano : a-t-elle tout d'une grande ?

À 2600 tr/min, les turbulences et le bruit des rotors noie presque intégralement le sifflement des bobines.

Image 4 : Radeon R9 Nano : a-t-elle tout d'une grande ?

À 50 cm de distance, notre microphone étalonné n’a mesuré que 46 dB(A), ce qui est certainement bien supérieur à ce qu’AMD aurait aimé nous faire croire mais est également nettement inférieur à ce que la firme a fait par le passé (les personnes qui ont essayé le mode Uber sauront de quoi nous parlons).

Globalement, il s’agit d’un résultat des plus respectables. Au vu de la taille de notre boîtier, il serait difficile pour la Radeon R9 Nano de mieux dissiper ses 180 watts d’émissions thermiques sans opter pour autre chose qu’un système de refroidissement à air. La Gigabyte GTX 970 Mini est certes moins bruyante avec ses 39,9 dB(A) et 42,3 dB(A) à pleine charge, mais la comparaison n’a rien de juste au vu du fossé qui sépare les deux cartes en termes de performances.

Température ambiante
22 °C
Boîtier ouvert
à pleine charge
(vitesse constante)
Système complet
à charge maximale

Boîtier ouvert
au repos

(carte graphique seule)
AMD Radeon R9 Nano
46,3 dB(A)
43,7 dB(A)
32,3 dB(A)
Gigabyte GTX 970 Mini
42,3 dB(A)
39,7 dB(A)
31,9 dB(A)

Sommaire :

  1. Introduction
  2. L'AMD Radeon R9 Nano en détail
  3. Protocole de test
  4. The Witcher 3 et GTA V
  5. Metro Last Light et Bioshock Infinite
  6. Tomb Raider et Battlefield 4
  7. Middle-earth: Shadow of Mordor et Thief
  8. Ashes Of The Singularity (DirectX 12)
  9. Consommation et efficacité énergétique
  10. Fréquences et températures
  11. Vitesse des ventilateurs et nuisances sonores
  12. Conclusion