Accueil » Actualité » ReADSL : les oubliés ralent

ReADSL : les oubliés ralent

Très attendue dans les petites villes, la technologie ReADSL est une évolution de l'ADSL qui permet d’augmenter la distance entre le DSLAM et l’abonné. Cela revient à proposer l'accès à l'Internet haut débit à plus de personnes, et notamment à celles situées dans les zones blanches, mais il semble que France Télécom tire la patte et certains usagers commencent à se mobiliser.

ReADSL?

Pour rappel, le mode Reach Extended est un dérivé de l'ADSL qui permet d'accroître la distance entre le DSLAM et l’abonné. Selon France Télécom, ReADSL permet de booster la partie la plus basse du spectre, en envoyant plus d'énergie entre 25 et 200 kHz. Cette technologie doit permettre de prolonger de 5 à 10 % la portée des lignes pour des débits de 128 et 512 kbit/s. En d'autres termes, là où l'ADSL n'est proposé que sur les lignes dont l'affaiblissement est inférieur à 70dB, le READSL permet de raccorder les lignes dont l'affaiblissement est entre 70 et 75dB.

Les répartiteurs ne seront pas prêt immédiatement

Mais l’affaiblissement de la ligne n’est pas la seule condition pour bénéficier du ReADSL, il faut s'assurer que l'opérateur a bien ouvert ce service au niveau du répartiteur téléphonique. Pour un certain nombre de répartiteurs, le service de READSL est proposé depuis le mois de juin. Pour d’autres il faudra attendre puisque France Télécom vient d’indiquer qu’il repoussait la date de mise en service du 1er septembre au 1er novembre 2005, puis plus récemment au 1er mars 2006. A une époque où notre ministre Jean François Copé veut l'ADSL accessible à tous, certains oubliés du ReADSL aimeraient bien pouvoir abandonner leur modem 56k pour quelque chose d’un peu plus soutenu et ont commencé à signer une pétition.