Accueil » Test » Réalité virtuelle : test de 5 CPU sur 11 jeux en VR » Page 13

Réalité virtuelle : test de 5 CPU sur 11 jeux en VR

1 : Introduction 2 : Arizona Sunshine 3 : Chronos 4 : Damaged Core 5 : EVE: Valkyrie 6 : Gunjack 7 : The Mage’s Tale 8 : Project CARS 9 : Robinson: The Journey 10 : Robo Recall 11 : Serious Sam VR: The Last Hope 12 : The Climb

Conclusion

Les jeux en réalité virtuelle génèrent une certaine excitation, mais 18 mois après avoir testé l’Oculus Rift, le fait est que les barrières empêchant leur adoption massive sont encore là.

Image 1 : Réalité virtuelle : test de 5 CPU sur 11 jeux en VR

La première d’entre elles est le prix : il est nécessaire d’acheter un casque de réalité virtuelle et si les prix du Rift et du Vive se sont quelque peu adoucis, on parle tout de même d’un minimum de 550 € à l’heure actuelle. Ajoutons à cela l’investissement nécessaire pour avoir un PC à la hauteur de la tâche. Oculus comme HTC font de leur mieux pour diminuer le niveau minimum des composants via des technologies comme l’asynchronous spacewarp et l’asynchronous reprojection, mais il y a un gouffre entre le fait d’arriver tout juste au minimum requis et une très bonne expérience en réalité virtuelle.

Nos benchmarks ont été conduits avec les réglages graphiques au maximum sur une GeForce GTX 1080 Ti. Ce n’est pas la meilleure manière d’isoler les performances du reste de la configuration, sachant que les goulets d’étranglement graphiques tendent à masquer les écarts entre les processeurs. Mais il faut rappeler qu’une fois immergé dans la réalité virtuelle, on veut avoir une qualité graphique élevée.

Le contenu de très haute qualité fait également défaut. Les quelques titres AAA qui existent sont autant de coups de maître pour ce marché, mais ils sont encore trop rares. Le parc de casques étant relativement modeste, les développeurs ne font pas beaucoup de profits en créant de nouveaux jeux. On voit même les principales parties prenantes comme HTC et Oculus y contribuer financièrement afin de voir sortir de bons jeux. Une fois que la ludothèque se sera étoffée, nous serons plus nombreux à voir l’intérêt d’investir des centaines d’euros pour s’équiper. On en revient tout simplement au problème de l’œuf et de la poule, lequel se résoudra lentement et seulement après des dépenses considérables.

Ceci étant dit, l’industrie avance avec un rythme à couper le souffle. Certains des développeurs avec lesquels nous avons échangé avaient des notions quant au comportement d’architectures processeur de la précédente génération avec leurs jeux, mais ils ne pouvaient que spéculer quant au comportement des nouvelles architectures comme le Core i9 et Ryzen, faute d’avoir eu le temps de les exploiter. Tous semblent déjà travailler sur de nouveaux projets. Il ne fait aucun doute que le meilleur reste à venir quand on sait que ces talentueux studios tirent parti de l’expérience acquise sur les titres que nous avons testés aujourd’hui.

Image 2 : Réalité virtuelle : test de 5 CPU sur 11 jeux en VR

Comme c’est souvent le cas après un aperçu des performances, quelques données appellent plus de données. Nous avons voulu ratisser large en matière de jeux, tout en limitant le nombre de configurations de manière à ce que la quantité de travail qui en a découlé reste gérable. Si nous sommes satisfaits de voir autant de moteurs différents sur une telle sélection de composants, nous regrettons après coup de ne pas avoir pu inclure de processeurs milieu de gamme comme les Core i5 et Ryzen 5 afin de compléter le panel de test.

Bonne nouvelle pour les budgets confortables, les Core i9, Core i7 et Ryzen 7 sont tous trois capables d’épauler une GeForce GTX 1080 Ti. Pour dire les choses franchement, si l’on souhaite acheter/renouveler une configuration avec le jeu en réalité virtuelle comme priorité n°1, alors le Core i7-7700K est imbattable à ce jour. Ses performances sont excellentes et il coûte 140 € de moins que le Ryzen R7 1800X. On pourrait ainsi acheter un 7700K et une GeForce GTX 1080 sans atteindre le prix d’un Core i9, ce qui laisserait de quoi acheter quelques jeux, à condition d’avoir un budget d’environ 1000 € à la base.

L’association de la meilleure carte graphique du moment avec des processeurs moins performants entraine bien évidemment des déséquilibres. En conditions réelles, un vieux FX ou un Core i3 est plutôt associé à une GTX 1060 ou une Radeon RX 580, mais sûrement pas la GTX 1080 Ti que nous avons utilisé. Dans ce cas, il faut bien entendu revoir ses prétentions graphiques à la baisse pour parvenir à des performances acceptables. D’ici à ce que nous puissions produire des données avec des configurations plus accessibles, nous estimons que les cartes graphiques milieu de gamme sont particulièrement bien associées avec un Core i5 ou un Ryzen 5 au minimum, plutôt que les CPU entrée de gamme spécifiés par Oculus/HTC.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Arizona Sunshine
  3. Chronos
  4. Damaged Core
  5. EVE: Valkyrie
  6. Gunjack
  7. The Mage’s Tale
  8. Project CARS
  9. Robinson: The Journey
  10. Robo Recall
  11. Serious Sam VR: The Last Hope
  12. The Climb
  13. Conclusion