Accueil » Actualité » Réduire le coût de fabrication d’une batterie par deux

Réduire le coût de fabrication d’une batterie par deux

Image 1 : Réduire le coût de fabrication d'une batterie par deuxLa batterie de MITDes chercheurs de MIT ont montré une nouvelle méthode de fabrication qui permet de couper les coûts de production d’une batterie aux ions lithium de moitié et qui donne un produit flexible plus résistant et plus sûr, car moins sensible aux dommages. Ces travaux s’inspirent des Flow Battery, des batteries qui ont la particularité d’avoir des électrodes flottantes en suspension dans l’électrolyte. La batterie de MIT a aussi des électrodes semisolides en suspension, mais elles ne bougent pas à l’intérieur de la cellule, contrairement à celles qui intègrent les Flow Battery. On les appelle des batteries semisolides. 

Une batterie qui intéresse déjà les industriels

L’un des grands avantages de cette batterie dite semisolide est qu’elle offre une densité énergétique nettement plus importante que les Flow Battery, ce qui la rapproche ainsi des batteries classiques aux ions lithium. La batterie de MIT demande aussi un processus de fabrication bien plus avantageux financièrement. Contrairement aux batteries d’aujourd’hui qui requièrent que l’électrode soit séchée après sa fabrication et avant son insertion dans la cellule, l’électrode de la batterie semisolide peut être intégrée immédiatement. Le fait que l’électrode soit constituée de petites particules en suspensions au lieu d’un bloc de graphite permet d’utiliser des électrodes plus courtes, ce qui accroît les performances et réduit grandement les coûts de production.

L’autre grand avantage est que l’on obtient une batterie très flexible, capable d’être traversée par des balles d’armes à feu sans craindre une explosion. Elle aurait aussi une durée de vie nettement plus supérieure aux batteries flexibles aux ions lithium d’aujourd’hui (cf. « Une batterie flexible au lithium-ion »). Les chercheurs en ont fabriqué 10 000 et ils attendent maintenant qu’elles soient certifiées par divers fabricants. Une compagnie pétrolière thaïlandaise et un fabricant japonais se sont déjà montrés intéressés.