Accueil » Actualité » Rendements difficiles pour les derniers processeurs mobiles Intel

Rendements difficiles pour les derniers processeurs mobiles Intel

Des problèmes de rendements

Image 1 : Rendements difficiles pour les derniers processeurs mobiles Intel

Les nouveaux processeurs mobiles Intel Whiskey Lake U et Amber Lake Y sont alléchants, mais ils risquent de se faire rares… Alors que les nouveaux ultrabooks présentés actuellement à l’IFA 2018 sont censés en être équipés, le DigiTimes posent de sérieux doutes sur leur disponibilité réelle. En cause, le rendement de production de ces processeurs gravés en 14nm. Selon notre confrère taïwanais, cette rareté va significativement impacter les ventes de PC pour la seconde moitié de l’année 2018, encore plus que la guerre commerciale que se livrent actuellement les États-Unis et la Chine (c’est dire !).

Difficulté sur l’EUV

De son côté, le journal EETimes explique qu’Intel a aussi lâché un peu la course à l’Ultra-Violet Extreme (EUV) pour la gravure en 7 nm. Le géant fait déjà face à des difficultés sur le 10 nm, et la concurrence est féroce : TSMC domine la course, et Samsung se place en seconde position sur le 7 nm. TSMC commence le 7 nm sans EUV, mais avec une gravure très au point. Samsung débarque très bientôt sur le 7 nm, avec EUV cette fois. TSMC va ensuite passer au 7nm+ avec seulement certaines couches de la puce gravées avec EUV, ce qui pourrait offrir un avantage de souplesse et de rendement.

Selon Mark Li, ingénieur analyste chez Bernstein « Intel a effectivement perdu son leadership de fondeur » et se place désormais troisième, à bonne distance de TSMC et Samsung. Notez que GlobalFoundries a aussi repoussé son 7 nm, mais devrait se lancer dans l’EUV en 2019 à petite échelle.