Accueil » Actualité » Résultats en demi-teinte pour Microsoft

Résultats en demi-teinte pour Microsoft

Image 1 : Résultats en demi-teinte pour MicrosoftSatya Nadella

Microsoft a publié ses résultats pour son dernier trimestre budgétaire 2014 qui s’est terminé le 30 juin 2014. Son chiffre d’affaires est de 23,38 milliards de dollars (17,4 milliards d’euros), ce qui représente une hausse de 17,5 % par rapport à la même période l’année dernière. Ses bénéfices sont de 4,61 milliards de dollars (3,4 milliards d’euros), ce qui représente une baisse de 7,1 %. Penchons-nous sur ces résultats en demi-teinte qui montrent bien les défis de Satya Nadella aujourd’hui.

Windows sauvé par les entreprises

La division produits et licences grand public a été portée par la finalisation de l’accord avec Nokia (cf. « L’acquisition de Nokia par Microsoft est retardée d’un mois ») qui a permit de déclarer de nouveaux revenus et par les ventes des licences Office et Windows OEM pour grand public. Néanmoins, ces ventes viennent en partie des petites et moyennes entreprises qui ont renouvelé leurs machines Windows XP et qui sont passées par les circuits de ventes grand public. Les revenues des licences pour entreprises ont crû de 11 % durant le dernier trimestre 2014. Microsoft profite du phénomène de renouvellement des machines, mais cela ne devrait pas durer (cf. « La fin de Windows XP ralentit la baisse des PC »). Bref, il y a des augmentations, mais aussi les piètres performances de Windows 8 auprès du grand public qui continue de privilégier les tablettes.

Du bien et du mauvais pour un Microsoft en pleine transformation

De même, le reste de ses résultats sont partagés. Les revenus en provenance d’Office365 et Azure ont crû de 147 %, mais la firme n’a vendu que 1,1 million de Xbox One durant le trimestre alors que Sony a vendu plus de 1,6 million de consoles selon nos estimations durant la même période. La console japonaise s’est vendue moins rapidement que le trimestre précédent (cf. « Et 7 millions de PS4, 7 millions… »), mais elle a une nette avance sur la console américaine et Microsoft ne semble pas être en mesure de combler l’écart de si tôt.

Bref, Microsoft passe par une situation difficile, mais il garde de sérieux atouts. Il a dû annoncer le licenciement de 18 000 employées, mais il reste très populaire auprès des entreprises. Sa division console est en difficulté et les ventes de tablettes et smartphones ne décollent pas, mais ses services cloud sont très prisés. On comprend pourquoi Satya Nadella amorce un mouvement de transformation de Microsoft, mais la tâche sera ardue et complexe.