Accueil » Dossier » Retour sur les Bitcoins : peut-on créer de l’argent ? » Page 10

Retour sur les Bitcoins : peut-on créer de l’argent ?

1 : Introduction 2 : Confessions d’un mineur de Bitcoin 3 : L’algorithme d’extraction et l’extraction CPU 4 : Extraction GPU et programmes d’extraction 5 : Matériel FPGA et ASIC 6 : Aspects financiers : recettes 7 : Aspects financiers : coûts 8 : Recettes et profits 9 : Autres monnaies chiffrées

Conclusion

Avec une valeur d’environ 120 $, Bitcoin semble encore à même de pouvoir accueillir de nouveaux mineurs et pourtant, la réalité est toute autre : plus d’un demi-million d’ASIC Avalon ont déjà été vendus. Lorsqu’ils seront livrés et installés sur PCB, ils ajouteront 150 TH/s au débit global actuel qui est d’environ 100 TH/s.

BFL a beau ne pas communiquer sur ses ventes, les rumeurs font état d’à peu près 100 SC miniRigs commandés sachant que chacun d’entre eux ajoutera 1,5 TH/s. On tient donc là 150 TH/s supplémentaires.

Ajoutons à cela les BFL Singles, les configurations Avalon complètes, la coopérative ASICminer qui ne cesse de croitre et l’on voit que la meilleure estimation que l’on puisse faire pour la fin de l’automne est un débit global de 1000 TH/s. Le débit de hachage global tout comme la difficulté d’extraction serait donc multiplié par dix. En admettant qu’une configuration Avalon rapporte 8000 $ par mois, les recettes tomberaient rapidement à 800 $ pour ensuite continuer leur déclin progressif. A vrai dire, il est même possible que nous sous-estimions la situation étant donné que d’autres start-up, une en Suisse et une en Suède, ont récemment annoncé leurs propres ASIC.

Image 1 : Retour sur les Bitcoins : peut-on créer de l'argent ?

Placer aujourd’hui une enchère de 20 000 $ sur eBay pour précommander une configuration Avalon 65 GH/s est donc une folie : d’ici à ce qu’elle soit livrée, il sera impossible de faire un retour sur investissement. On aura toutefois la maigre consolation de pouvoir la laisser tourner un certain temps sans perdre d’argent, ce qui n’est pas le cas des extracteurs GPU : en admettant que le taux d’échange du Bitcoin stagne, n’importe quelle carte graphique ne devrait pas tarder à coûter plus cher en électricité qu’elle ne rapporte.

Bien que les actuels extracteurs FPGA tiendront probablement l’année, il ne faut surtout pas en acheter aujourd’hui. Récemment, j’ai mis mon unique ZTEX 1.15x 210 MH/s sur eBay pour 250 $ en m’attendant à ne pas le vendre, après quoi je l’aurai remis en vente à 200 $. A ma grande surprise, les enchères se sont emballées pour atteindre 380 $ (alors que le prix en achat immédiat était de 350 $ !). J’ai bien entendu accepté le paiement, ce qui ne m’empêche pas de sincèrement plaindre l’acheteur.

A partir du moment où l’appel de l’extraction devient irrésistible, deux choix s’offrent à nous : soit acheter un extracteur ASIC à prix « d’usine » (et non pas aux enchères) pour miner des Bitcoins, soit utiliser une ou plusieurs cartes graphiques que l’on possède déjà pour extraire des Litecoins.

J’ai pu amortir le matériel acquis pour l’extraction, mais le fait est que tout le monde n’aura pas cette chance. Même parmi les extracteurs ASIC il existe un classement, une hiérarchie basée sur le rapport prix d’achat/rendement énergétique. Il est tout simplement impensable de pouvoir faire tourner indéfiniment des ASIC 130 nm en Californie ou en France : il arrivera forcément un jour où l’on sera complètement dépassé par des mineurs utilisant des ASIC 28 nm là où l’électricité ne coûte presque rien. Quand on tient en plus compte du fait que le parc nucléaire en France, lequel produit la majeure partie de notre électricité, est vieillissant …

L’extraction Bitcoin est déconseillée aux âmes sensibles ainsi qu’à tous ceux fâchés avec les mathématiques. Il ne faut pas investir plus que ce que l’on peut se permettre de perdre ou mieux encore, observer cette course effrénée à distance.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Confessions d’un mineur de Bitcoin
  3. L’algorithme d’extraction et l’extraction CPU
  4. Extraction GPU et programmes d’extraction
  5. Matériel FPGA et ASIC
  6. Aspects financiers : recettes
  7. Aspects financiers : coûts
  8. Recettes et profits
  9. Autres monnaies chiffrées
  10. Conclusion