Accueil » Actualité » Revue de tests : ASUS HD 7970 DCUII, Intel Q6600, Gainward GTX 670

Revue de tests : ASUS HD 7970 DCUII, Intel Q6600, Gainward GTX 670

Image 1 : Revue de tests : ASUS HD 7970 DCUII, Intel Q6600, Gainward GTX 670Asus Radeon HD7970 DirectCU IINotre confrère Cowcotland a récemment publié un test de la Radeon HD7970 DirectCU II d’Asus, une carte graphique équipée d’un PCB propriétaire et d’un imposant système de refroidissement.

Dotée d’un étage d’alimentation à 12 phases, cette Radeon HD 7970 embarque un chipset Tahiti cadencé à 925 MHz et 3 Go de mémoire GDDR5 fonctionnant à 1375 MHz sur un bus 384-bit. Verdict ?

“Précédemment dans la Vie à la Ferme, nous avions reçu une véritable star, une certaine HD 7970 Matrix Platinum. Cette étoile filante nous avait subjuguée par sa plastique de rêve et ses performances stratosphériques. Mais voilà, on se situait tout de même dans un marché de niche, celui de la carte graphique très haut de gamme, il nous ait donc paru pertinent de tester une HD 7970 plus accessible, la HD 7970 DCU II d’Asus. La carte diffère sur certains points de la fameuse version Matrix, mais on retrouve un PCB maison et un refroidissement imposant.”

De son côté, notre confrère 59 Hardware s’est récemment penché sur la GeForce GTX 670 du constructeur Gainward…

“Gainward fait partie des rares à croire encore aux carte graphiques reposant sur le modèle de référence et propose une GTX 670…”

  • Lire le test chez notre confrère

Enfin, nos confrères du Comptoir du Hardware se sont récemment intéressés au Core 2 Quad Q6600 d’Intel, et plus particulièrement à ce qu’il est encore possible de faire en 2013 avec ce processeur quad-core…

“En voilà une bonne question. Il y a presque 6 ans de cela, Intel lançait son Core2Quad Q6600. Pensé au départ comme le CPU quadcore abordable d’Intel, il ne rencontra pas le succès escompté puisque son tarif était prohibitif et autour des 800€. Quelques mois plus tard, Intel consentit une double baisse de prix qui fut salvatrice pour celui qui est devenu le CPU légendaire ! Pourtant techniquement, s’il était vendu comme un quadcore, il ne l’était pas au sens premier du terme puisque c’étaient deux Conroe mis côte à côte sur le même bout de substrat. Si la révision B3 ne permettait pas des overclockings de fou, la version G0 changea assez la donne tout en abaissant le TDP (de 105 à 95W), tant et si bien qu’en 2013, on peut se poser la question de savoir s’il est bon de changer ce vaillant C2Q, ou le conserver encore quelque temps. Voici la réponse !”