Accueil » Actualité » Revue de tests : Be Quiet! SFX-350W, Xigmatek Aquila, Antec P100

Revue de tests : Be Quiet! SFX-350W, Xigmatek Aquila, Antec P100

Image 1 : Revue de tests : Be Quiet! SFX-350W, Xigmatek Aquila, Antec P100Notre confrère Cowcotland a récemment publié un test de la SFX-350W du constructeur Be Quiet!, une alimentation au format SFX capable de fournir une puissance de 350 watts.

Certifiée 80Plus, cette alim possède deux rails +12V de 16A chacun. Elle bénéficie bien entendu de toutes les protections classiques : OVP, UVP, OCP, OPP, OTP ou encore SCP. Verdict ?

“Nous continuons notre découverte du monde des alimentations SFX, avec un modèle qui date un peu, mais qui est toujours dans le commerce, la SFX-350W de be quiet!. Un modèle qui sera remplacé par un modèle 2.0 d’ici à ce que vous lisiez ces lignes. Mais cela nous permettra de voir comment la marque a fait évoluer son modèle de petite taille. En attendant, intéressons nous à cette petite 350 watts 80 Plus.”

De son côté, notre confrère 59 Hardware s’est récemment penché sur le boîtier Antec P100

“Antec enrichit sa gamme de boitiers grâce au P100, un modèle conçu pour offrir silence et performances.”

Enfin, nos confrères du Comptoir du Hardware viennent de publier un test du boîtier Xigmatek Aquila

“Ne vous méprenez pas, il ne sera pas question de problèmes d’humeur dans l’équipe de la marque Taïwanaise, mais bien d’un nouveau boitier penché à l’image du Talon que nous avions testé. Bien plus petit, le sujet dont il est question aujourd’hui est destiné aux plateformes µATX/Mini-ITX. Il s’agit de l’Aquila, qui partage le même châssis que le DS-Cube d’Aerocool. Il arbore par contre un look plus travaillé puisqu’il est équipé d’anses, idéales pour le transport; ce look vous rappellera plus ou moins celui du Prodigy M d’ailleurs. La caisse pour sa part est inclinée vers l’arrière cette fois – contrairement au Talon qui se voit penché sur l’avant – ce qui selon la marque garantira une meilleure prise d’air depuis l’avant du boitier. Après cette brève introduction, voyons donc de quoi il en retourne exactement.”