Accueil » Actualité » Revue de tests : Bloody ZL5A, D-Link ShareCenter DNS-345 Quattro

Revue de tests : Bloody ZL5A, D-Link ShareCenter DNS-345 Quattro

Image 1 : Revue de tests : Bloody ZL5A, D-Link ShareCenter DNS-345 QuattroNotre confrère Cowcotland vient de publier un test de la souris Bloody ZL5A, un modèle doté d’un design qui ne laisse aucun doute sur le marché visé : le gaming, pur et dur.

Équipée d’un capteur Avago 9800 avec une résolution maximale de 8200 DPI, la ZL5A possède 11 boutons (dont 9 programmables) et embarque 160 Ko de mémoire interne. On trouve en outre des patins en aluminium, certifiés pour tenir 300 km de glisse, et des switches Omron. Verdict ?

“Nous avons testé dans l’épisode précédent une souris de Bloody, la TL8A. Dans l’épisode d’aujourd’hui, suite mais certainement pas fin des tests Bloody, nous nous attèlerons à martyriser une ZL5A. C’est une constante, les souris de Bloody portent des blazes somme toute peu communicatifs, ni même enchanteurs. En revanche, force était de constater que la TL8A était à classer dans les bons mulots ambidextres. La ZL5A s’équipe encore plus, et laisse de côté la simplicité de la TL8A. Clairement, celle-là louche du côté des M65, en y ajoutant l’Ultra Core 3 et quelques boutons supplémentaires. Voyons donc tout cela en détails.”

De son côté, nos confrères du Comptoir du Hardware se sont récemment penchés sur le NAS ShareCenter DNS-345 Quattro de chez D-Link…

“Nous ré-attaquons les tests de NAS avec un modèle grand public de chez D-LINK. Il s’agit de l’un de leurs best-sellers, le DNS-345 Quattro. Un petit boitier capable d’accueillir quatre disques durs 3.5″. Très discret, en taille du moins, équipé d’un écran OLED en façade, facile à manipuler et plutôt bien fini, l’engin veut séduire. Il propose une fiche technique plutôt intéressante, bien qu’un ton en dessous des modèles haut de gamme. Vous cherchez un appareil de stockage réseau (mais pas que!) simple et efficace ? Le DNS-345 sera sans doute celui-là. Allons dès à présent voir ce qu’il propose avec son tarif agressif.”