Accueil » Actualité » Revue de tests : Raijintek Pallas, ROCCAT Ryos MK Pro, Aerocool Strike-X Extrem BE

Revue de tests : Raijintek Pallas, ROCCAT Ryos MK Pro, Aerocool Strike-X Extrem BE

Image 1 : Revue de tests : Raijintek Pallas, ROCCAT Ryos MK Pro, Aerocool Strike-X Extrem BENotre confrère Cowcotland a récemment mis en ligne un test du Pallas du constructeur Raijintek, un système de refroidissement « top-flow » haut de gamme.

Affiché à 45 euros environ, ce ventirad compatible avec les processeurs AMD et Intel récents (c’està dire sur socket LGA 775, 115x, 1366 et 2011 ainsi que ceux sur socket AMx et FMx) se compose d’un radiateur en aluminium nickelé avec une base en cuivre nickelé, et d’un ventilateur de 150 x 140 mm de type slim (13 mm d’épaisseur). Verdict ?

“Avec le Pallas, Raijintek se lance dans le top-flow haut de gamme, mais en mettant toujours un point en avant : position tarifaire à l’opposé. Vendu environ 45€, ce nouveau venu risque de chambouler les choses, et pas qu’un peu.”

Notre confrère Cowcotland a également récemment publié un test du clavier mécanique ROCCAT Ryos MK Pro

“ROCCAT a mis du temps à proposer un clavier mécanique. Mais, comme à chaque fois, ROCCAT met les petits plats dans les grands et le Ryos est disponible en plusieurs versions. Nous avons donc eu sous les doigts le MK, qui n’est autre que l’entrée de gamme, et voilà aujourd’hui le Pro, qui est le haut de gamme de la série des Ryos. Il propose donc toutes les fonctionnalités que l’on attend d’un clavier mécanique de jeu. Dans l’attente des Ryos tenkeyless, passons donc à la moulinette ce Ryos.”

Enfin, notre confrère 59 Hardware s’est récemment intéressé  au boîtier Xtreme Black Edition du constructeur Aerocool…

“Aerocool, avec le Strike-X Extrem Black Edition, rajoute à son catalogue déjà fourni de tours un nouveau boîtier que l’on suppose sans trop de chances de se tromper être conçu pour les joueurs, le design en angles et le caractère agressif du rouge sur du noir ne devant y être tout à fait étranger …”

  • Lire le test chez notre confrère