Accueil » Dossier » Rooter son smartphone Android et changer de ROM sur 56 modèles » Page 2

Rooter son smartphone Android et changer de ROM sur 56 modèles

1 : Introduction 3 : Sauvegarder ses données et son système Android 4 : Google Nexus 5 5 : Google Nexus 5x 6 : Google Nexus 6 7 : Google Nexus 6P 8 : HTC One (M7) 9 : HTC One (M8) 10 : HTC One (M9) 11 : HTC One A9 12 : HTC One Mini 2 13 : Huawei Ascend P6 14 : LG G3 (D855) 15 : Motorola Moto G 4G 16 : OnePlus One 17 : Samsung Galaxy Note 4 (SM-N910F) 18 : Samsung Galaxy S4 LTE (GT-i9505) 19 : Samsung Galaxy S4 Mini LTE (GT-i9195) 20 : Samsung Galaxy S5 (SM-G900F) 21 : Samsung Galaxy S5 Mini (G800F) 22 : Samsung Galaxy S6 (SM-G920F) 23 : Samsung Galaxy S6 Edge (SM-G925F) 24 : Sony Xperia SP 25 : Wiko Darkmoon 26 : Wiko Rainbow 27 : Wiko Stairway 28 : Xiaomi Mi 4

HBOOT, Recovery, Fastboot et compagnie

Image 1 : Rooter son smartphone Android et changer de ROM sur 56 modèlesAvant de commencer, il convient de comprendre ce que signifient exactement certains termes que nous allons utiliser tout au long de ce dossier.

Tout d’abord, le bootloader – ou HBOOT – est la première chose qui va se charger à l’allumage du smartphone. Il comprend l’IPL (Initial Program Loader) et le SPL (Secondary Program Loader). C’est un peu l’équivalent du BIOS d’un PC. Il effectue des opérations élémentaires avant le chargement de l’OS et permet de flasher une nouvelle « ROM » Android – qui désigne ici une version donnée du système d’exploitation mobile de Google – ainsi que certains composants comme le module Radio (qui gère les fonctions GPRS, GSM, UMTS, GPS, Camera…) ou l’ExtROM (une partie de la ROM, généralement cachée à l’utilisateur final, qui contient les programmes et paramètres propres aux différents opérateurs).

Image 2 : Rooter son smartphone Android et changer de ROM sur 56 modèlesLe Recovery mode permet quant à lui d’avoir accès aux fonctions avancées de gestion de la « ROM », comme la sauvegarde Nandroid (une sauvegarde du système), l’effacement des données et des caches, la mise à jour du smartphone grâce à un fichier zip ou encore le partitionnement de la carte mémoire.

Le RUU (Rom Upgrade Utility) est un programme, généralement sous Windows, dialoguant avec le SPL et qui permet de flasher la ROM d’un smartphone Android, ainsi que les autres modules.

Le Carrier ID, ou CID, est un paramètre permettant de définir quelles ROMs provenant d’un opérateur de téléphonie mobile peuvent être installées sur un smartphone donné. Ce dernier ne pourra donc être flashé qu’avec une ROM officielle. Le déblocage du CID permet donc d’installer n’importe quelle ROM (compatible) sur un appareil.

Enfin, fastboot est un outil utilisé pour flasher un smartphone avec une image système, le tout depuis une invite de commande d’un ordinateur.

Maintenant que nous avons fait le tour des différents termes importants, il est temps de passer aux choses sérieuses…

Sommaire :

  1. Introduction
  2. HBOOT, Recovery, Fastboot et compagnie
  3. Sauvegarder ses données et son système Android
  4. Google Nexus 5
  5. Google Nexus 5x
  6. Google Nexus 6
  7. Google Nexus 6P
  8. HTC One (M7)
  9. HTC One (M8)
  10. HTC One (M9)
  11. HTC One A9
  12. HTC One Mini 2
  13. Huawei Ascend P6
  14. LG G3 (D855)
  15. Motorola Moto G 4G
  16. OnePlus One
  17. Samsung Galaxy Note 4 (SM-N910F)
  18. Samsung Galaxy S4 LTE (GT-i9505)
  19. Samsung Galaxy S4 Mini LTE (GT-i9195)
  20. Samsung Galaxy S5 (SM-G900F)
  21. Samsung Galaxy S5 Mini (G800F)
  22. Samsung Galaxy S6 (SM-G920F)
  23. Samsung Galaxy S6 Edge (SM-G925F)
  24. Sony Xperia SP
  25. Wiko Darkmoon
  26. Wiko Rainbow
  27. Wiko Stairway
  28. Xiaomi Mi 4