Accueil » Actualité » Ryzen 1800X, 1700X et 1700 : nos nouveaux tests complets

Ryzen 1800X, 1700X et 1700 : nos nouveaux tests complets

1 : De meilleurs benchmarks pour Ryzen 2 : Performances dans 11 jeux vidéo 3 : Performances en station de travail 5 : Conclusion : un bon plan se cache !

Consommation et températures

Nous avons retesté toutes les plateformes et amélioré le système de refroidissement des CPU par rapport à la première fois. Nous y reviendrons.  Observons tout d’abord la consommation des CPU au repos. Nous nous basons sur la moyenne établie sur un temps relativement long qui inclut donc quelques toussotements du système. Petite bizarrerie : les Core i7 overclockés à 3,8 GHz consomment moins qu’à la fréquence d’usine à cause de la désactivation du mode Turbo sur un seul cœur.

Conso au repos

Image 1 : Ryzen 1800X, 1700X et 1700 : nos nouveaux tests complets

Conso en charge moyenne

Notre test sur AutoCAD qui mélange tâches 2D et 3D montre que les CPU AMD consomment nettement moins, en raison surtout d’une performance moindre et de la composante 2D du test. Si l’on mesure l’efficacité énergétique en divisant la performance globale moyenne par la consommation, les CPU à huit-cœurs d’AMD sont au coude à coude avec Intel.

Image 2 : Ryzen 1800X, 1700X et 1700 : nos nouveaux tests complets

Conso en jeu

Même chose en jeu où AMD se paye même le luxe de dépasser Intel au niveau de l’efficacité énergétique. Cela faisait bien longtemps qu’AMD ne jouait plus dans la même ligue dans ce domaine. Une très bonne nouvelle !

Image 3 : Ryzen 1800X, 1700X et 1700 : nos nouveaux tests complets

Conso en torture

C’est seulement en stress-test que le Ryzen 7 overclocké à 3,8 GHz affiche son appétit insatiable. Mais un instant ! Le Core i7-6900K à 3,8 GHz, dont la performance en rendu est similaire, se met aussi à table et engloutit une belle brochette de Watts, dépassant même le Ryzen. 

Image 4 : Ryzen 1800X, 1700X et 1700 : nos nouveaux tests complets

AMD remporte aussi la main au niveau de la gestion de la consommation, car si on compare le niveau de performance par Watt, AMD se place devant, même de peu. Quant au pauvre Core i7-7700K à la fréquence d’usine, on ne peut que le plaindre tant il est enferré dans une fréquence infernale. Un retour aux 3,8 GHz imposés est comme une libération. Mais soyons honnêtes, qui parmi nous aurait la lubie d’utiliser ce CPU autrement que ventre à terre ?

Températures

Évidemment, avec un refroidissement à eau, on peut dissiper pas mal d’ardeurs, mais on va voir qu’il existe toujours des différences parfois importantes entre les CPU. Depuis la dernière fois, nous avons amélioré la fixation de notre refroidisseur au socle AM4 en ajoutant deux boulons entre le bloc de refroidissement et le ressort présent dans les vis fixées au socle, de sorte que la pression exercée sur le CPU est maintenant normale à 0,4 Nm. Les résultats diffèrent donc de ceux de l’article de lancement.

Image 5 : Ryzen 1800X, 1700X et 1700 : nos nouveaux tests complets

En même temps que nous mesurions à nouveau la consommation, nous avons aussi relevé la température des CPU. Malheureusement, le refroidisseur est tellement efficace qu’il est quasi impossible de distinguer des différences lorsque les processeurs dégagent moins de 50 Watts. Nous présentons donc seulement les résultats obtenus en jeu et lors du stress-test.

Concernant les températures du FX-9590 d’AMD, elles sont à prendre avec circonspection puisque les anciens CPU depuis l’architecture Bulldozer sont capables d’afficher toutes sortes de valeurs, mais rarement la bonne. Par ailleurs, les températures relevées par les capteurs sur les CPU Ryzen ne sont pas exactement comparables à celles relevées sur les Core i7 d’Intel puisque les capteurs sont utilisés différemment.

Nos mesures de températures ne semblent pas touchées par le bug de température des 1800X et 1700X, notamment car ils utilisent le capteur de température de notre carte mère de test MSI.

Le Core i7-7700K est le seul CPU qui souffre d’une mauvaise conduction de la chaleur entre le die et le dissipateur thermique intégré ou IHS à cause d’une pâte thermique de mauvaise qualité, ce qui se ressent dans les températures. AMD n’a pas ce problème puisque les IHS sont directement soudés au die, ce qui donne d’excellents résultats au niveau des températures. Enfin, il faut aussi considérer le rapport entre les températures et les performances obtenues. Commençons par les températures en jeu :

Image 6 : Ryzen 1800X, 1700X et 1700 : nos nouveaux tests complets

Les températures en stress-test sont aussi très bonnes, surtout quand on garde à l’esprit que les Ryzen 7 overclockés à 3,8 GHz consomment plus de 140 W ! Avec un bon refroidisseur à eau, on peut maintenir les températures à des niveaux convenables. Les refroidisseurs d’entrée de gamme sont toutefois à éviter.

Image 7 : Ryzen 1800X, 1700X et 1700 : nos nouveaux tests complets

Observations générales

On ne peut que saluer la maitrise de la nouvelle architecture pour CPU AMD au niveau de la consommation et du dégagement de chaleur. Même si leurs performances dans certains domaines et particulièrement en jeu n’atteignent pas celles du Core i7 7700K, les Ryzen sont bien plus raisonnables en termes de consommation. Le fait que les dissipateurs thermiques intégrés soient soudés au die permet aussi un meilleur transfert de la chaleur, une particularité réservée par Intel à ses processeurs Broadwell-E.

Le processeur le plus rapide du segment grand-public reste donc un processeur Intel, mais il s’achète la victoire grâce à une fréquence à la limite de l’intenable et qui posera des problèmes de surchauffe sur beaucoup de refroidisseurs grand-public.

Sommaire :

  1. De meilleurs benchmarks pour Ryzen
  2. Performances dans 11 jeux vidéo
  3. Performances en station de travail
  4. Consommation et températures
  5. Conclusion : un bon plan se cache !