Accueil » Actualité » Samsung crée le premier bio-processeur pour suivre votre santé

Samsung crée le premier bio-processeur pour suivre votre santé

Image 1 : Samsung crée le premier bio-processeur pour suivre votre santéLe bio-processeur Samsung S3FBP5A.

Samsung Electronics ne veut pas passer à côté du marché des bracelets connectés et autres bijoux intelligents ou capteurs d’activités. La firme a donc mis au point le S3FBP5A, son premier « bioprocesseur ». 

Malgré son nom, cette puce n’a rien de biologique. Il s’agit toujours d’un carré de silicium et autres éléments inertes, mais Samsung y a intégré tout ce qu’il faut pour animer un bracelet connecté. On trouve donc un microcontrôleur (MCU) et un DSP, mais aussi une unité de gestion de l’énergie (PMIC), de la mémoire Flash et surtout cinq interfaces analogiques prévues pour récupérer les données d’autant de capteurs : rythme cardiaque par photopléthysmographie (PPG), bioimpédance (BIA), électrocardiogramme (ECG), température de la peau et réponse galvanique de la peau (GSR).

Le bioprocesseur de Samsung tente d’en déduire des indicateurs comme le rythme cardiaque, le taux de graisse, la quantité de masse musculaire, la température ou le taux de stress.

Pour montrer le potentiel de sa puce, Samsung a créé des designs de référence pour des bracelets de fitness ou des patchs, un format rendu possible par l’intégration de tous les éléments sur un même die. Samsung assure que son bioprocesseur prend quatre fois moins de place que les solutions concurrentes utilisant des composants séparés.

Le Bio-Processor est déjà en production ; les premiers produits l’embarquant devraient arriver en boutique au cours du premier trimestre 2016.