Accueil » Actualité » Samsung triche dans les tests avec le Galaxy S 4

Samsung triche dans les tests avec le Galaxy S 4

Image 1 : Samsung triche dans les tests avec le Galaxy S 4Samsung triche

Nos confrères d’Anandtech viennent de lever un lièvre : Samsung tricherait dans les tests avec son Galaxy S 4. Ils ont en effet pu tester les trois versions du Galaxy S 4 (celui équipé d’un Snapdragon 600, celui équipé d’un Exynos 5 Octa et celui équipé d’un Exynos 5 Octa et d’une puce 4 G) et ont remarqué que le GPU tournait plus rapidement dans les benchmarks.

533 MHz au lieu de 480 MHz

Les modèles à base d’Exynos 5 Octa intègrent un GPU PowerVR, le SGX544MP3, et sa fréquence est en théorie de 533 MHz. Dans la pratique, cette fréquence n’est atteinte que dans les benchmarks que Samsung a identifiés, alors que dans les jeux classiques, ou dans des benchmarks moins utilisés, la fréquence ne dépasse jamais 480 MHz. Les tests de performance donnent donc des résultats environ 10 % plus élevés que la réalité.

La détection se fait aussi sur le CPU : c’est la partie Cortex A15 — significativement plus performante — qui est utilisée dans les benchmarks identifiés, alors que le SoC utilise ses quatre cores Cortex A7 (moins rapides) le reste du temps.

Selon nos confrères, il y a au moins trois tests détectés : AnTuTu, GLBenchmark 2.5.1 et Quadrant. Dans un fichier mis en ligne, le doute n’est pas permis : il y a des variables BENCH_BOOSTER_CPU_MAX dans le code. 

Il est assez étonnant, en 2013, de voir ce genre de pratiques. Si les « optimisations » de ce type ont été utilisées dans le monde PC, il y a quelques années que ce n’est plus le cas, ou tout du moins les constructeurs sont plus discrets.

En attendant, méfiez-vous des benchmarks, ils ne représentent pas toujours la réalité…