Accueil » Actualité » SandForce explique le bug du TRIM

SandForce explique le bug du TRIM

TRIM et ATA-8

Le TRIM est une des nouvelles commandes de la norme ATA-8 et les pilotes doivent êtres adaptés en conséquence (tout comme les programmes) pour utiliser la commande. La norme ATA-8 ajoute par ailleurs quelques autres commandes spécifiques aux SSD, dont une permettant au périphérique de définir sa vitesse de rotation et donc au système d’exploitation de détecter s’il a affaire à un SSD (la valeur renvoyée étant 0).

Image 1 : SandForce explique le bug du TRIMHier, nous vous parlions du bug avec le TRIM et les SSD à base de SandForce. Aujourd’hui, il y a une explication : le problème vient de Microsoft. Concrètement, le TRIM permet de synchroniser la table LBA du SSD et celle du système de fichier en envoyant une commande indiquant au SSD qu’une donnée est effacée. Selon SandForce, la norme indique que le pilote doit envoyer une commande comprenant 64 entrées avant de laisser au SSD le temps de faire son travail, ce que Microsoft ne respecte pas : le pilote envoie en fait plusieurs groupes de commandes en même temps, ce qui pose des problèmes au SSD. Le pilote Intel, quant à lui, réagit correctement et le TRIM est donc fonctionnel.

SandForce devrait adapter son firmware au comportement du pilote de Microsoft et la société espère que la firme de Redmond adaptera ensuite son pilote à la norme pour éviter les problèmes. Reste qu’actuellement les machines n’utilisant pas un chipset Intel (et elles restent nombreuses) ne sont donc pas conseillées avec un SSD à base de SandForce, ni les pilotes NVIDIA ni les pilotes AMD n’étant adapté au TRIM, les pilotes Microsoft sont nécessaires avec ce type de chipset. Notons que les SSD à base de Barefoot et ceux à base d’Intel ne posent pas de problèmes avec le TRIM et les pilotes Microsoft.