Accueil » Actualité » Sandisk : SDHC à 30 Mo/s uniquement pour le Nikon D90

Sandisk : SDHC à 30 Mo/s uniquement pour le Nikon D90

Nikon a frappé un très grand coup ce matin en présentant son nouveau D90, le premier réflex numérique à pouvoir enregistrer également de la vidéo, en HD 720p qui plus est ! Mais bien sûr, un tel flux d’images représente une quantité de données très importante à ingérer pour la carte mémoire (le film est enregistré en M-JPEG, peu compressé).

Pour assurer un enregistrement fluide, il faut donc des cartes mémoire de grande capacité, et très rapides. Nikon s’est associé à Sandisk pour proposer une nouvelle série de cartes SDHC adaptées : les Extreme III SDHC 30 MB/s Edition.

Comment ça marche ?

Et là, l’oeil du geek qui sommeille en vous s’éclaire. « Une SDHC à 30 Mo/s ? Ce n’est pas possible la norme s’arrête à 25 Mo/s ! » En effet, ces cartes ne fonctionneront qu’à 20 Mo/s sur tous les appareils et lecteurs compatibles SDHC existants aujourd’hui. Mais, sur le D90, Nikon et Sandisk ont mis au point un autre « mode de fonctionnement » qui permet de monter à 30 Mo/s. Le secret ? On ne le connaît pas encore, mais nous avons deux hypothèses.

  1. Le contrôleur SDHC du D90 est overclocké. Normalement le bus SDHC tourne à 50 MHz, sur 4 bits (débit théorique de 25 Mo/s). En passant la fréquence à 60 ou 70 MHz il est facile d’obtenir un débit supérieur
  2. Les cartes utilisent en réalité un bus à la norme MMC Plus (8 bit, 52 MHz) qui offre un débit maximal de 52 Mo/s. Les deux formats sont en effet très similaires.

Performances hors de prix

Mais le passage à un bus 8 bits exigerait des connecteurs supplémentaires. On aura donc la réponse dès que l’on aura une photo de ces nouvelles cartes. Sandisk annonce une disponibilité pour septembre et des prix de 65 $ pour la 4 Go, 110 $ pour la 8 Go et 180 $ pour la 16 Go.